Nos petits secrets en Jordanie côté Culture

05/10/2014

LE VILLAGE DE DANA

Au sud de la réserve de biosphère éponyme, le village de Dana renaît après un dépeuplement massif dans les années 1980. Cette résurrection est en partie due à la création de la réserve et aux initiatives de la RSCN (Royal Society for the Conservation of Nature). Alors que les terrasses autrefois cultivées ont retrouvé leur état sauvage, que les bédouins font paître dans les prés leurs troupeaux, le village attire à nouveaux les artisans et commerçants. Ils y développent un artisanat de qualité autour des produits locaux : cuirs, bougies, plantes aromatiques, savons à l’huile d’olive, orfèvrerie…

AS-SALT

Confluent de plusieurs routes commerciales entre la vallée du Jourdain et le désert oriental, Salt fut de tout temps une cité d’intérêt comme en témoignent ses sépultures romaines et sa forteresse ayyubide du xiiie s. Elle deviendra entre le XIXe siècle et le XXe siècle, la capitale administrative de l’empire ottoman, et à ce titre bénéficiera d’un plan d’urbanisme important. Quand Amman devint capitale, la cité perdit de son prestige, mais elle a su préserver au fil du temps les éléments caractéristiques de cette architecture et notamment un ensemble d’édifices en grès jaunes aux façades ouvragées.

PRENDRE UN COURS DE CUISINE

On ne trouve pas à Pétra que des nourritures spirituelles ! Le restaurant Pétra Kitchen offre aux plus gourmets des cours de cuisine locale, minutieusement managés par le chef Tariq et son équipe. Amusante, conviviale, pédagogique, la séance permet d’acquérir les bases de la cuisine jordanienne. Ingrédients, modes de cuisson, présentation, accord avec les autres plats… On obtient en quelques heures un repas délicieux composé de mansaf ou de maqlouba, deux plats typiques du pays. Unanimement, les apprentis cuisiniers saluent le sens de l’humour du chef !

BÉTHANIE-DU-JOURDAIN

Émouvante peut être la visite de Béthanie-du-Jourdain tant il y règne une atmosphère de recueillement. Que l’on croie ou non à la véracité de la Bible et des événements qu’elle retrace, Béthanie-du-Jourdain incarne le berceau de la civilisation chrétienne. Sur les pas de Jésus, gagnant le Jourdain aux eaux dormantes, les pèlerins remontent jusqu’à la source où Jean-le-Baptiste ondoyait les convertis, puis rejoignent le site du baptême de Jésus avant de gagner le sommet de la colline où ce dernier se serait élevé dans les cieux, acte authentifié par Jean-Paul II en l’an 2000.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.