Nos petits secrets côté Nature

01/10/2014

LE COMPLEXE PANORAMIQUE DE LA MER MORTE

L’ascension des rives de la mer Morte au complexe (Dead Sea Parkway) longe de remarquables couches sédimentaires de couleurs variées, aux dessins raffinés. La terre ici, a bougé, flambé, figé d’improbables concrétions. Depuis le complexe juché au sommet du mont Zara la vue sur la mer Morte est époustouflante. En dépit des apparences, ce promontoire se situe à l’altitude 0 tandis que l’étendue liquide se trouve à une altitude négative. Le site regroupe un restaurant et le musée de la mer Morte, un complexe pédagogique sur la géologie, l’écosystème, l’histoire, les peuplements de cette région si singulière. Le site est particulièrement agréable au coucher du soleil.

UNE BALADE DANS LES MONTAGNES DE PÉTRA

Les montagnes de Pétra abritent quelques sites archéologiques du plus haut intérêt en marge de la vallée centrale. Plusieurs sentiers de randonnées permettent de gagner ces promontoires d’où les vues sont étonnantes. De difficulté moyenne voire modérée, ils rejoignent le haut lieu des Sacrifices (vue sur Pétra) ou le Deir, monastère niché dans les collines. Ce vaste édifice du iiie s. mérite vraiment les 40 minutes d’efforts qui le séparent du Trésor. Les marcheurs plus assidus peuvent emprunter le canyon spectaculaire du wadi Muthlim pour rejoindre les tombes royales en 1h30 de marche.

LES GAZELLES DE LA RESERVE DE DANA

La gazelle de montagne est un animal fin et gracieux, véritable emblème du pays. De petite taille, pourvue de cornes effilées, elle porte un pelage blond et blanc. La diminution sensible de ses espaces de vie, la chasse et le braconnage ont réduit considérablement ses effectifs. Considérée comme une espèce en voie de disparition, elle fait l’objet en Jordanie d’une attention particulière à l’instar du bouquetin de Nubie. Seule une patiente observation permet d’apercevoir les rares spécimens si accompagné d’un guide, vous vous approchez des zones de pâturages.

LA ROUTE DU WADI ARABA

L’origine du siq Al-Barid surnommé Little Pétra est mal connue. De ce qui pourrait être un ancien relais caravanier, il ne demeure que quelques vestiges dont un temple et des tricliniums, une maison pourvue de fresques nabatéennes. À l’issue du chemin, un point de vue remarquable invite à une pause bien méritée. À 10 minutes de là, se trouve un site néolithique majeur, daté de 10 000 à 8000 ans avant J.-C.  La route d’accès serpente dans un ensemble géologique lunaire aux couleurs arc-en-ciel, pour aboutir sur une plaine piquetée d’acacias, des dunes de sable marquant au loin l’horizon.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.