La réserve de la biosphère de Mujib

04/10/2014

Située à cheval sur les côtes de la mer Morte (- 410 m) et les montagnes de Kérak et Madaba (900 m d’altitude), la réserve de biosphère de Mujib (Unesco - 2011) présente une somme rare d’écosystèmes. Initialement ouverte par le RSCN pour la protection du gracile bouquetin de Nubie (appelé aussi bouquetin d’Arabie), la réserve abrite en outre 300 espèces de plantes dont de rarissimes orchidées, 10 espèces de carnivores parmi lesquels le splendide loup de Syrie, une pléthore d’oiseaux sédentaires ou migrateurs.

Cet univers exceptionnel se voit cependant menacé par l’exploitation abusive des cours d’eau qui l’irriguent, le braconnage et le surpâturage. Imbriqués les uns aux autres, les plateaux d’altitude profondément entaillés par les rivières descendent vers la mer Morte. Ce relief chaotique promet aux randonneurs de fortes sensations.

Les sentiers nécessitent la présence d’un guide. Ils suivent les tracés des rivières et se révèlent plutôt sportifs. Le plus paisible des sentiers est l’Ibex Trail (3 à 4 h de marche). Il ménage de remarquables points de vue sur la mer Morte et s’achève à l’enclos des bouquetins de Nubie.

Seul le Siq Trail (2 km) peut être sillonné en indépendant ; il s’insinue dans une gorge splendide de grès rouge et aboutit à une cascade. Quelques passages se feront dans l’eau fraîche du wadi mais la beauté du spectacle est à la hauteur de l’effort fourni.

Le Malaqi Trail constitue le plus populaire des sentiers, il fait halte aux abords des piscines naturelles du wadi Hidan. Il ne se gagne pas sans efforts, marche dans l’eau et descente en rappel d’une cascade sont au programme. 

Le plus Comptoir des Voyages

Séjourner dans un de nos chalets avec vue sur la mer Morte.  

Nous on adore

Les 1001 façons d’explorer les gorges du wadi Mujib, l'Arnon biblique, pour les sportifs ou non. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.