29/09/2014

Il y a 100 000 ans, la mer Rouge baignait toute la vallée du Rift. Son retrait est à l’origine du lac de Tibériade et de la mer Morte. Elle bénéficie de températures tempérées toute l’année (entre 21 et 25° C) et peut ainsi se ranger parmi les mers les plus chaudes du monde. Ses rives jordaniennes sont particulièrement appréciables dans le golfe d’Aqaba.

Les amateurs de plongée sous-marine trouvent sous l’eau une visibilité quasi-parfaite. La mer Rouge débouche certes sur l’océan Indien, mais son étroitesse la protège des apports de ce dernier. De plus, une houle permanente agite les eaux, libérant les fonds.

Le récif d’Aqaba mêle les espèces les plus courantes, comme les coraux champignons, montipora ou archella et de plus rares, comme les coraux noirs arborescents. Au total 1 000 variétés peuplent le golfe.

Tortues vertes, dauphins, requins-baleines et 230 espèces de poissons multicolores en ont fait leur terrain privilégié. Un paradis que l’on soit plongeur en bouteille, muni d’un masque et d’un tuba ou que l’on flotte sur un bateau à fond de verre.

Considérée comme l’un des sites les plus intéressants de la mer Rouge, le Cedar Pride fut volontairement naufragé par le WWF en 1986 par 25 mètres de fond afin de créer le premier récif artificiel de la Jordanie

Le plus Comptoir des Voyages

Dormir à 300m de la mer dans un petit hébergement tenu par un couple de plongeurs jordaniens passionnés (l'établissement abrite également un centre de plongée), et éviter les hôtels 5* du bord de mer. 

Nous on adore

Découvrir la beauté des fonds marins par une plongée avec bouteille, même si l'on est débutant.  

Retour haut