L'environnement en Jordanie

24/12/2018

En pointe dans le domaine de la protection des espaces naturels, la Jordanie a délégué à la Royal Society for the Conservation of Nature (RSCN) la gestion des espaces naturels protégés. Elle gère aujourd’hui sept réserves et s’enorgueillit d’avoir réintroduit des espèces disparues comme l’oryx d’Arabie. Elle développe avec l’aide du gouvernement des initiatives concrètes et souvent réussies en faveur de l’écotourisme. 

La gestion de l’eau, enjeu politique et humain majeur dans la région, pourrait avoir un impact considérable sur le bien-être des populations et sur l’environnement. 70 % de la consommation nationale est dévolue à l’agriculture entraînant un épuisement des nappes phréatiques. La réduction des eaux pluviales par évaporation de la mer Morte, la pollution des rivières ajoutent encore au déficit chronique. La Jordanie est le 10e pays du monde le plus pauvre en eau. La création d’un canal reliant la mer Morte à la mer Rouge, le puisage du fleuve Jourdain, la réfection des réseaux parviendront-ils à combler les manques ? Rien n’est moins sûr, l’instabilité chronique de la région interdisant en outre des accords équilibrés entre les pays.

La déforestation, les investissements industriels privés, l’exploitation touristique des rivages maritimes, la progression du désert constituent d’autres défis de taille.

Retour haut