À voir et à faire dans la réserve de Dana

05/03/2019

Visiter le village de Dana

Au sud de la réserve de biosphère éponyme, le village de Dana renaît après un dépeuplement massif dans les années 1980. Cette résurrection est en partie due à la création de la réserve et aux initiatives de la RSCN (Royal Society for the Conservation of Nature). Alors que les terrasses autrefois cultivées ont retrouvé leur état sauvage, que les bédouins font paître dans les prés leurs troupeaux, le village attire à nouveaux les artisans et commerçants. Ils y développent un artisanat de qualité autour des produits locaux : cuirs, bougies, plantes aromatiques, savons à l’huile d’olive, orfèvrerie…

Observer les gazelles de montagne

La gazelle de montagne est un animal fin et gracieux, véritable emblème du pays. De petite taille, pourvue de cornes effilées, elle porte un pelage blond et blanc. La diminution sensible de ses espaces de vie, la chasse et le braconnage ont réduit considérablement ses effectifs. Considérée comme une espèce en voie de disparition, elle fait l’objet en Jordanie d’une attention particulière à l’instar du bouquetin de Nubie. Seule une patiente observation permet d’apercevoir les rares spécimens si accompagné d’un guide, vous vous approchez des zones de pâturages.

Séjourner au cœur de la réserve de Dana

La RSCN promeut un tourisme responsable en Jordanie. Elle propose ainsi aux voyageurs de loger dans des hébergements écoresponsables édifiés dans les plus beaux sites naturels de Jordanie. L’un d’eux est situé à Dana. Petite capacité, vues panoramiques sur la réserve et gestion raisonnée de l’eau et de l’électricité. Tout y est fait pour accueillir le voyageur en limitant son impact sur un écosytème à préserver.

Retour haut