6 conseils pour se fondre dans le décor

10/08/2014

1
N'HÉSITEZ PAS À MARCHANDER !

En Jordanie, le marchandage est une institution. A la fois plaisir social et nécessité, c’est un incontournable du négoce… Préalablement à un achat, vous devrez d'abord, comme partout, comparer les prix. Puis, dans la boutique élue, il faudra vous intéresser à un produit quelconque avant d’entamer la négociation pour l’objet de vos désirs. Vous allez baisser le prix d'environ de 50% de celui annoncé. Le marchand va aussitôt avancer un prix bien supérieur, mais moins élevé que celui de départ. Vous allez indiquer un prix inférieur, faire semblant de renoncer à l’achat, voire sortir de la boutique. Le marchand viendra vous tirer par la manche et fera une autre proposition. Sachez que le temps de la négociation est en général proportionnel à la valeur de la marchandise. Bref, à un moment, vous sentirez que le juste prix est atteint. Mais attention, à ce stade l'achat doit absolument avoir lieu, c'est la règle du jeu !

2
SOURIEZ ET ACCEPTEZ L’HOSPITALITÉ JORDANIENNE AVEC NATUREL

Les Jordaniens, qui ont un sens inné de l’hospitalité, vous accueilleront toujours avec le sourire. Ce qui n’apparaît pas sur les ”photos souvenirs”, mais qui reste fortement ancré en mémoire, c’est le principal ! Lors de négociations pour un achat, il arrive que le commerçant propose un verre de thé… ou qu’une famille bédouine vous accueille chez elle et vous offre un café. Alors apprenez quelques mots d’arabe, cela fera grand plaisir. Ajoutons à cela que la Jordanie est un pays extrêmement sûr pour les touristes, au cœur d’un Moyen Orient très perturbé…

3
SUIVEZ LES RÈGLES MINIMALES DE SAVOIR-VIVRE

Les Jordaniens sont tolérants, mais ne les choquez pas par votre conduite ou votre tenue. Avant de faire une photo de quelqu’un, demandez-lui toujours l’autorisation. Ne portez pas de vêtements trop moulants ou trop dénudés. Pour visiter les mosquées, les femmes se couvriront les bras et les jambes et tout le monde laissera ses chaussures à l’entrée. Pendant le carême (Ramadan), il ne faut pas manger, fumer ou boire en public durant la journée. Si vous êtes invités dans une famille (dans ce cas, sachez que vous devrez rester un certain temps sous peine de fâcher vos hôtes), vous laisserez vos chaussures à l’entrée du logement, vous attendrez que le maître de maison ait prononcé le traditionnel Bismillah (louange à Dieu) avant de commencer à manger et vous vous servirez toujours de la main droite, même si vous êtes gaucher. Car la main gauche est considérée comme impure par l’Islam.

4
RESTEZ ÉCOLOS

Ayez toujours un petit sac plastique avec vous. Ainsi, vous ne laisserez pas vos détritus derrière vous, sur les sites, en ville ou dans les réserves. Vous les garderez et les déposerez dans une poubelle, lorsque vous en trouverez une. Dans le désert du wadi Rum, comme dans tout milieu désertique, préférez une gourde remplie au préalable, plutôt que des bouteilles en plastique. Et pour votre (petite) toilette, utilisez des lingettes biodégradables. Ne réclamez pas que l’on fasse du feu hors de propos : comme l’eau, le bois est rare. Enfin, ne ramassez ni pierre, ni plante.

5
FAITES UNE PAUSE CAFÉ

Les cafés sont traditionnellement fréquentés par les hommes, qui y vont pour boire thé ou café bien sûr mais aussi et surtout pour se retrouver, discuter, jouer aux cartes, voire fumer un narghilé. Les touristes femmes peuvent certes entrer dans un café, mais elles seront un objet de curiosité, il faut le savoir. Si l’on vous invite à boire un thé ou un café dans une famille, il faut accepter d’y passer un certain temps. On ne peut rester 5 minutes, remercier et partir ! Si par manque de temps vous déclinez une invitation, posez votre main droite sur votre poitrine côté cœur en vous excusant…Chez les Bédouins, on offre en principe trois tasses de café à la suite. Chaque tasse doit être bue en trois fois, avec une respiration entre chaque lampée, c’est ce que veut la tradition…

6
APPRENEZ L'ART DU NARGUILÉ

Fumer le narguilé en Jordanie, c’est littéralement "boire une chicha", comme le dit la langue arabe de la région ! Depuis quelques années, des parfums variés ont fait leur apparition dans les cafés. A la mélasse et à la pomme qu’on trouvait jusqu’alors se sont ajoutés l’abricot, la cerise, le cappucino, le coca. Bref, de quoi varier les plaisirs et laisser le bon temps s’écouler, en écoutant le discret gargouillis de l’eau cheminant dans cette ”pipe à eau”…

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.