Peuples et institutions

19/05/2016

politique

La Constitution de 1947, rédigée dans l’immédiate après-guerre, est toujours en vigueur aujourd’hui.

Cependant, l’article 9 dans lequel le Japon renonçait à jamais à la guerre continue à faire débat entre les pacifistes et les promoteurs d’une « auto-défense collective ».

L’Empereur est encore le symbole de l’autorité. Le pouvoir législatif est détenu par le parlement (la diète) dans un système bicaméral : la chambre des Représentants (480 membres) dite chambre basse et la chambre des Conseillers (242 membres) dite chambre haute.

Le parlement désigne le premier ministre (issu lui-même du parlement) qui nomme à son tour les ministres civils de son gouvernement. 

économie

Croissance : 1,2 % (Ministry of Finance, estimation 2015)

Taux de chômage : 3,2 % (Japan Statistics Bureau, 2015)

Déficit structurel : -7,2 % PIB (FMI, estimation 2014) 

De 1955 à 1990, le Japon a connu un âge d’or économique, devenant la deuxième puissance économique mondiale. Elle s’appuie alors sur ses ressources naturelles (minerais, pêche, bois) autant que sur sa formidable capacité d’innovation. L’éclatement d’une bulle spéculative en 1990 et le traumatisme du séisme de Hanshin-Awaji en 1995 mettent un terme à son expansion économique.

L’industrie, les mines et le BTP constituent aujourd’hui un tiers de son activité largement dominée par les services (les ¾ du PIB). L’agriculture (1,4 % du PIB) largement subventionnée s’appuie essentiellement sur la riziculture (50 % des surfaces cultivées) et sur les productions à haute valeur ajoutée (horticulture, primeurs). La pêche et l’aquaculture demeurent une valeur sûre, le Japon atteignant le 4e rang mondial des pays exportateurs.

La troisième puissance économique mondiale occupe les premiers rangs mondiaux des pays exportateurs (acier, automobiles et motos, produits technologiques tels que téléviseurs). De fait, sa balance commerciale reste largement excédentaire alors même que le pays vit une douloureuse récession et qu’il demeure largement dépendant des pays producteurs d’énergie fossile, dont il manque cruellement.

peuples 

L’expression nippon-jin englobe dans un seul mouvement les Japonais fiers de leur identité nationale. Les immigrants venus de Chine, de Corée ou du Pacifique en général, conservent leur nationalité. Dans cette population homogène, les Aïnous (200 000 personnes environ), peuple aborigène d’Hokkaido constitue un groupe à part, jaloux de ses traditions et de sa langue. Avec un accroissement naturel négatif et une espérance de vie la plus élevée au monde, le Japon doit faire face à une importante décroissance de sa population. Chinois, Coréens, Brésiliens et Péruviens constituent les groupes immigrants majoritaires.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.