14/06/2016

Capitale industrielle d’une région côtière active, Hiroshima, ville incontournable lors d'un séjour au Japon, a la réputation d’être une cité hédoniste. Fière de sa gastronomie et de sa culture, la population aime se distraire dans les quartiers de Nagarekawa et Yagenbori. Si le château du XVIe siècle a été reconstitué à l’identique, la ville d’aujourd’hui se caractérise par l’audace de sa reconstruction. Le musée d’art contemporain qui fut le premier du Japon a été conçu par Kishō Kurokawa. Il abrite près de mille-quatre-cents œuvres et des expositions temporaires internationales. Le musée des Beaux-Arts expose une collection rare de peintres européens. Il faut compter aussi avec le musée des Enfants, équivalent de la Cité des Sciences à Paris.

Rares sont les évocations de la tragédie du 6 août 1945 qui a fait plus de 200 000 victimes. Elles se concentrent dans le parc du Mémorial de la Paix.

Outre le cénotaphe et le musée de la Paix, trois monuments touchent au cœur. Le Dôme de la bombe (Genbaku dome), une étrange carcasse de fer et de béton, vestige de la chambre de commerce située à l’épicentre de l’explosion. La flamme du Mémorial qui ne s’éteindra qu’avec la disparition de toutes les armes nucléaires et enfin le Mémorial de la paix des enfants où flottent des milliers de grues de papier, symbole de longévité.

Ces origamis du souvenir sont fabriqués aujourd’hui encore par tous les enfants du monde pour soutenir les victimes atomisées (hibakusha). Ces derniers luttent contre l’oubli, livrant leur expérience à la mémoire collective dans ce que l’on appelle la littérature de la bombe (genbaku bungaku). On peut lire en français Journal d’Hiroshima, 6 août-30 septembre 1945, de Michihiko Hachiya (Tallandier, 2011), Pluie noire (Gallimard) de Masuji Ibuse (1898-1993).

Le plus Comptoir des Voyages

Passer une nuit sur un futon dans un shukubo (temple) et assister à la prière des moines le matin.

Nous on adore

Emprunter les sentiers jusqu’au mémorial de l’Oku-no-in entouré par un cimetière, pour se recueillir dans le pavillon des Lanternes qui renferme des centaines de lampes.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.