Où partir en Italie ?

Un seul voyage ne suffirait pas à appréhender les nombreuses richesses que compte l’Italie. Histoire antique, patrimoine religieux et culturel, gastronomie et architecture ne sont que les atouts les plus connus de ce pays haut en couleurs.
En Italie du Nord, les visiteurs apprécient le charme et l’authenticité des villages du Piémont et de la Riviera italienne, les basiliques médiévales de la Lombardie, la richesse artistique de la Vénétie mais aussi l’esprit créatif de ses grandes métropoles comme Turin et Milan.

En Toscane et Ombrie, les paysages pittoresques imprégnés d’une douceur toute méditerranéenne charment le visiteur. Florence ne laisse personne insensible avec son riche patrimoine architectural et artistique. Moins connue, l’Ombrie, « cœur vert de l’Italie » aux paysages tout droit sortis d’un tableau de la Renaissance est le décor idéal d’un road trip au parfum de dolce vita.

Après un passage par Rome, l’incontournable capitale, le sud de l’Italie offre quant à lui des sites fabuleux pour les amateurs d’histoire antique et de vieilles pierres. Pompéi, Herculanum, la baie de Naples et ses îles célèbres de Capri, Ischia ou Procida. La Calabre séduit ceux qui recherchent la tranquillité. Le bleu azur de l’eau tranche avec des falaises calcaires et les façades joyeusement désordonnées de villages de pêcheurs. Dans l’arrière-pays se trament de belles balades et se cachent des restaurants où l’on sert l’une des gastronomies les plus réputées du pays.

Enfin, ceux qui préfèrent le mode de vie insulaire ont l’embarras du choix. En Sicile et dans les îles satellites, on découvre un patrimoine composite (sites archéologiques, temples grecs, églises gothiques, villes baroques…) et un littoral de rêve. En Sardaigne, allez au-delà des plages et criques aux eaux translucides, en découvrant le riche patrimoine historique et religieux de l’île. De nombreuses églises et chapelles peintes, surtout romanes, valent le détour.

Retour haut