Géographie de l'Italie

31/01/2019

L'Italie s'étend sur 10° de latitude, soit quasiment la distance Paris-Tunis. Sa superficie est de 301 263 km2 et la péninsule s’étend sur 1 360 km de long et 600 km de large au nord.

Bordée par les mers Tyrrhénienne et Adriatique, elle possède environ 7 600 km de côtes. L’Italie possède des frontières au nord avec la France, la Suisse, l’Autriche et la Slovénie.

Montagnes, collines et îles forment la majeure partie du paysage italien et les plaines n'occupent qu'un quart du territoire. On peut y distinguer quatre grands ensembles : le massif alpin, la plaine du Pô, le massif des Apennins et les îles. 

Des reliefs et une plaine

Le massif alpin s'étend au nord, d’ouest en est et constitue une frontière naturelle avec l'Europe. La partie occidentale comprend son plus haut sommet, le Monte Bianco et d’autres y culminent à 4 000 mètres d’altitude. La région la plus septentrionale est constituée de chaînes préalpines qui s'étoffent pour former le massif des Dolomites. Le sud de cet ensemble abrite de sublimes lacs, dont le lac Majeur et le lac de Côme. 

Dominée par les Alpes, la plaine du Pô est la plus vaste d'Italie (46 000 km²). Son vaste triangle s’étend d’ouest en est, depuis Turin jusqu'à Venise. Collines et terrasses forment sa partie occidentale et se transforment en basses plaines pour se terminer par les zones marécageuses de la Vénétie. Cette région fertile est naturellement prospère et développée et abrite quelques-unes des plus grandes villes historiques : Bologne, Modène, Padoue, Vérone…

L’épine dorsale : les Apennins

Se déroulant sur 1 200 km sur un axe nord-sud et depuis le sud de la plaine du Pô jusqu'en Sicile, le massif des Apennins forme l'épine dorsale de l'Italie. Plus bas que les Alpes, composé principalement d’argile et moins escarpé que sa voisine, ce massif aux sommets arrondis culmine à 2 914 mètres dans les Abruzzes avec le Corno Grande. À l’est comme à l’ouest, les pentes sont douces et les montagnes font place à des collines et à quelques plaines étroites : Latium, Campanie, à l’ouest ; Tavoliere et plaine du golfe de Tarente à l’est. 

Située au croisement des plaques eurasiatique et africaine, l’Italie connaît une activité sismique relativement importante avec près de 10 % de ses communes classés en zone à forte sismicité, principalement concentrés en Frioul-Vénétie julienne au nord, au centre sur l’axe des Apennins puis en Calabre et en Sicile.

Les îles

Les grandes îles (Sicile et Sardaigne) comme les petites présentent des côtes rocheuses et découpées. À l’instar du continent, le relief est essentiellement composé de montagnes et de collines. 

Enfin, certains volcans sont encore actifs dans les régions situées entre Naples et la Sicile. Les plus célèbres sont le Vésuve (Naples), le Stromboli (îles Éoliennes) et l'Etna (Sicile).

Retour haut