Comment se déplacer en Italie ?

31/01/2019

Location de véhicule

Il faut avoir au moins 21 ans et disposer d’un permis national français pour prétendre à la location d’une voiture en Italie. Une carte de crédit au nom du conducteur principal indiqué sur la réservation est également obligatoire. Sans elle, le véhicule ne pourra être retiré et il n’y a aucune possibilité de modification sur place. 

Conduire en Italie

Les Italiens n’ont pas usurpé leur réputation sur leur conduite nerveuse. Ils font un usage intensif du klaxon. Soyez alerte et surtout réactif. Trouver la bonne direction demande parfois beaucoup de vigilance : les panneaux publicitaires sont envahissants et masquent volontiers la signalisation routière. Notez aussi que les sites touristiques sont indiqués par des panneaux à fond jaune.

Code de la route

Le code de la route est le même qu’en France, hormis l’obligation de rouler feux de croisement allumés, de jour comme de nuit.

Circuler en ville

• La circulation automobile dans les agglomérations peut être soumise à une interdiction totale ou partielle certains jours lors des pics de pollution.

• À Naples et dans sa banlieue, la circulation des véhicules non équipés de pots catalytiques est interdite les lundis et jeudis de 8 h 30 à 13 h 30.

• Les centres-villes historiques sont souvent classés ZTL (Zona Traffico Limitato) et l’accès en voiture très limité. Si votre hôtel se trouve dans une de ces zones, pensez à demander à la réception de l’hôtel lors de votre arrivée de contacter le commissariat pour communiquer votre plaque d’immatriculation et ainsi éviter toute amende.

Stationnement

En ce qui concerne le stationnement en ville, utilisez les parkings, plus faciles à trouver et avec un fonctionnement plus évident à comprendre.

Taxi

N’utilisez que les taxis officiels (blancs ou jaunes). Certains taxis n'ont pas de compteur : il faut alors impérativement fixer le prix de la course avant le départ.

Train

La qualité du réseau ferré s’est nettement améliorée ces dernières années. Les Frecciarossa (flèche rouge) sont des trains rapides, confortables et aux horaires fiables. Les Intercity eux sont plus lents mais restent agréables pour les voyageurs qui prennent leur temps et surtout pour accéder à des petites localités. 

Transports en commun

Sur les réseaux urbains, on ne peut pas acheter de tickets dans le bus et le tramway. Vous en trouverez dans les kiosques à journaux, les bureaux de tabac et dans certains magasins, signalés par un autocollant ad hoc. Il existe aussi des distributeurs automatiques. Les transports sont gratuits pour les enfants de moins de 10 ans.

À Venise, difficile d’échapper aux vaporetti qui permettent de vous déplacer sur les canaux et entre les îles. Optez pour l’achat d’un pass (de 24 à 72 h), plus économique que les billets à l’unité, pour accéder à l’ensemble des lignes du réseau. Vous les trouverez aux guichets ACTV (aéroport, Pizzale Roma, Rialto, San Marco Vallaresso, etc.).

Vol intérieur

La compagnie aérienne nationale, Alitalia, propose de nombreux vols intérieurs, qui relient entre elles la plupart des grandes villes. Ce n’est pas le plus économique mais ça permet de couvrir rapidement de longues distances entre le nord et le sud et bien sûr de rejoindre les îles.

Retour haut