Quand partir en Islande ?

08/04/2013

le climat en islande

L’Islande n’est pas le pays glacé que l’on imagine. Bien que l’île se situe à la limite du cercle polaire arctique, le climat en Islande est de type océanique tempéré grâce à l’influence du Gulf Stream. La période idéale pour aller en Islande va de juin à septembre, mais janvier est le meilleur mois pour observer les aurores boréales.

Les températures restent fraîches en été (aux alentours de 12°) mais le jour est presque sans fin. En hiver, au contraire, les journées ne durent pas plus de 4 à 5 heures mais le thermomètre descend rarement sous zéro. En fait, seul l’intérieur des terres connaît des températures vraiment basses, pouvant descendre en dessous de – 15°.

Les pluies sont plus abondantes dans le Sud que dans le Nord. Quant aux vents, ils sont très fréquents et parfois violents. La grande caractéristique du climat islandais est son instabilité : il alterne, avec une rapidité déconcertante, pluie, soleil et vent. Preuve en est ce vieux dicton: "Si le temps ne te plaît pas, attends cinq minutes !"

Pour obtenir des informations détaillées sur la situation météorologique, l’activité sismique ou le niveau des rivières, consultez le site www.vedur.is (en anglais) actualisé tous les jours.

notre agenda en islande

Jour de l’été : Chaque année, la fin de l’hiver est célébrée le troisième jeudi d’avril. Autre grande fête islandaise après la fête nationale. Ambiance fanfare, carnaval et petits cadeaux.

Dimanche des marins : Fête en l’honneur des pêcheurs, chaque premier dimanche de juin. L’idéal est de se trouver dans un village côtier ce jour-là car il y a des balades en mer et des courses.

Fête nationale : Le 17 juin, les Islandais fêtent l’anniversaire de la naissance de la République d’Islande et de leur indépendance face aux Danois. C’était en 1944. Défilés, parades et bals populaires sont au programme de la journée et de la soirée. Gigantesque pique-nique à Thingvellir.

Fête des commerçants : Chaque premier week-end d’août, on boit et on danse lors de festivals de musique et de concerts en tout genre. Les réjouissances démarrent le vendredi après-midi et ne finissent que le mardi. Meilleur endroit pour faire la fête : les îles Vestmann.

Rassemblement des moutons : Tous les ans en septembre, les fermiers récupèrent leurs moutons qui ont gambadé tout l’été dans les immenses pâturages du sud de l’île. Toute aide est la bienvenue et vous serez alors peut-être invité à fêter la journée autour d’un bon festin.

Noël : fête familiale un peu différente de chez nous puisque ce ne sont pas un Père Noël mais treize lutins qui arrivent un par un à partir du treizième jour précédant Noël, déposant à chaque fois un petit cadeau. Chanceux petits Islandais ! Les 24 après-midi, 25 et 26 décembre sont fériés.

Jour de l’an : Chacun organise son propre feu d’artifice. À Reykjavík, l’ambiance est particulièrement festive et… détonante !

les points forts de chaque saison

au printemps

Voir la gigantesque colonie de macareux à Ingólfshöfdi, déguster des langoustines à Eyrarbakki, tester le tölt lors d’une randonnée à cheval, fêter le 17 juin, jour de l'indépendance du pays.

en été

Traverser les Hautes Terres intérieures fermées le reste de l'année, observer les baleines au large de Húsavík, fêter le solstice d’été, jour le plus long de l’année, voir le soleil de minuit à Grímsey.

à l'automne

Profiter du pays déserté par les touristes, assister au rassemblement des moutons et des chevaux en septembre, admirer les aurores boréales, barboter dans un hot pot au milieu de paysages gelés.

en hiver

Rencontrer les 13 pères Noël islandais, croiser des rennes dans les fjords de l’Est, se baigner dans le Blue Lagoon cerclé de neige, assister aux gigantesques feux d'artifice de la fin d'année à Reykjavík.

Retour haut