Nos petits secrets dans le Nord

05/04/2013

LE BORGARFJÖRDUR EYSTRI  

Ce petit fjord à 70 km au nord d’Egilsstadir est réputé pour ses montagnes de rhyolite aux couleurs extraordinaires. Au fond du fjord, le minuscule village de pêcheurs de Bakkagerdi (100 habitants en 2011 !) offre une étape sympathique avant d’entamer une randonnée dans la région. Il en existe de nombreuses, adaptées à tous les niveaux. Les macareux, mouettes tridactyles et autres pétrels fulmar ont élu domicile au bord de ces falaises. Les "birdwatchers" s’en donneront à cœur joie !

LA PÉNINSULE DE VATNSNES

De la péninsule de Vatnsnes, on peut admirer par temps clair la côte déchiquetée des fjords de l’Ouest. Cette péninsule, oubliée des circuits touristiques, a inspiré la grande saga islandaise de Vatnsdæla. Elle est aussi réputée pour ses colonies de phoques peu farouches. En été, ils se prélassent sur les rochers près de Hindisvík ou, plus à l’ouest, à Illugastadir. Sur la côte Est de Vatnsnes se trouve l’étrange et impressionnant rocher de Hvítserkur qui semble sorti de nulle part. La légende raconte qu’il s’agit d’un troll à 3 jambes transformé en pierre !

LE CANYON D’ÁSBYRGI

En remontant le cours de la rivière Jökulsá, on tombe sur le site d’Ásbyrgi, un canyon en forme de fer à cheval. Selon la légende, ce serait l'empreinte du sabot de Sleipnir, le cheval à 8 pattes du dieu Odin. Une thèse plus scientifique penche pour un ancien lit de la rivière Jökulsá formé par les crues cataclysmiques du glacier Vatnajökull il y a des milliers d'années. En continuant vers le sud, vous atteindrez Dettifoss, les chutes les plus puissantes d’Europe : un débit de 500 m3 par seconde, 45 m de haut, 100 m de large. Vraiment impressionnant !

NAMASKARD

Au pied de Námafjall, une montagne volcanique à l'est du lac Mývatn, Namaskard est un champ de solfatares aux très beaux dégradés de jaune, vert ou rose… Ces couleurs pastel tranchent avec l’environnement sec et minéral des alentours. À côté, de nombreuses fumerolles côtoient des marmites de boue à plus de 100°C. Soyez prudent car l'activité du sous-sol est impressionnante et on sent la terre vibrer sous les pieds.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.