Nos coups de cœur dans l'Est et le Centre

24/07/2013

Newgrange

À quelques dizaines de kilomètres au nord de Dublin, dans la vallée de la Boyne, Newgrange est un site néolithique exceptionnel par ses dimensions et son état de conservation. Pas étonnant qu’il ait été  classé par l’Unesco, sa visite est incontournable. Il s’agit d’un ensemble funéraire érigé 600 ans avant les pyramides. Imaginez, sur une surface de 5 000 m², un énorme tumulus circulaire, de 85 mètres de diamètre et 11 mètres de hauteur, ceinturé de 97 pierres aussi grandes que des menhirs, décorées de spirales et de symboles classiques de l’art néolithique. À l’intérieur, un couloir étroit mène à une chambre funéraire qui ne reçoit la lumière du soleil que le jour du solstice d’hiver…Pourquoi ? Mystère. D’autres cairns mégalithiques existent dans la vallée de la Boyne, ceux de Dowth ou de Knowth, plus petits, mais tout aussi intéressants.

Glendalough

Gendalough est à la fois une superbe vallée baignée par deux lacs et un village fantôme, puisqu’il a été détruit par les Anglais en 1398. Ce village avait été construit sur les ruines d'une cité monastique qui a autrefois été un haut lieu de la chrétienté en Irlande. Pour les passionnés d’histoire ou de culture, la visite est incontournable. Les vestiges sont ceux d’un monastère qui a été actif du VIe au VIIIsiècles, avec des tours, sept églises, un cimetière, des croix celtiques et un oratoire en forme de bateau renversé (St Kevin’s Church).  Il n’est pas étonnant que le réalisateur John Boorman se soit servi de ce cadre empreint de mysticisme pour le tournage du fameux film Excalibur !

Rock of Cashel 

Cashel, petite ville du comté de Tipperary, au sud du pays, abrite l’une des plus belles collections de ruines romanes et gothiques d’Irlande. Leur particularité est d'être perchées sur un éperon rocheux qui domine la ville du haut de ses 60 mètres. Entre le XIe et le XIIIe siècles, la communauté chrétienne, fondée par saint Patrick, a réussi l’exploit d’y bâtir une cathédrale, une tour de guet de 28 mètres, une chapelle, celle du roi Cormac, et un manoir pour les vicaires. Au XVIe siècle, Cromwell n’a pas manqué d’y mettre le feu avec son armée et son tact habituel. Restaurées et soigneusement conservées, Rock of Cashel figurent aujourd’hui parmi les vestiges plus visités d’Irlande.

Clonmacnois 

Entre Dublin et le Connemara, le tranquille comté d’Offaly compte l’une des merveilles du patrimoine médiéval irlandais : le site de Clonmacnois qui a été jusqu’au XIIe siècle le plus grand centre de la chrétienté en Europe occidentale. Un lieu qui reste hautement symbolique, Jean-Paul II y a même  célébré une messe en 1979. L’histoire commence en 515. Kieran de Clonmacnois, par la suite canonisé sous le nom de Saint Ciarán, fait bâtir une première église. Par la suite, une communauté monastique et universitaire voit le jour et s’agrandit. Malgré la pression constante des rois d’Irlande, des Vikings et des Anglais, de nombreuses églises et même une cathédrale sont élevées. Mais au milieu du XVe siècle, presque tout est détruit par les protestants anglais. Aujourd'hui, il reste les murs de la cathédrale et sa grande arcade frontale sculptée, huit églises, deux grandes tours rondes, trois croix celtiques et des centaines de tombes plantées au milieu d’une plaine verdoyante. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.