Téhéran

30/11/2016

Certes, Téhéran est polluée. La circulation y est frénétique et le béton omniprésent. C’est pourtant une étape passionnante pour qui veut tenter de comprendre le pays car la capitale incarne tous les paradoxes iraniens. Corsetée dans la tradition du côté du Grand bazar de Téhéran, où les portraits géants de l’ayatollah Khomeiny et du guide suprême Khamenei veillent jalousement sur la mosquée de l’imam, elle est à l’avant-garde des mutations dans les quartiers nord, où le voile est porté « a minima ».

Entre deux musées, il faut absolument flâner dans les rues et les parcs qui grouillent d’une jeunesse avide d’échanges avec l’étranger de passage car, au-delà des visites « immanquables », ce sont ces rencontres qui font tout le sel d’un séjour à Téhéran.

Incontournables : le Palais du Golestan, installé dans un grand jardin cerné de murailles et classé à l’Unesco ; le musée des Joyaux de la couronne, où sont exposés les fabuleux trésors des deux dernières dynasties des Shahs d’Iran, les Qâdjârs et les Pahlavi ; le musée d’archéologie, qui vient d’être rénové et présente une très riche collection d’art préislamique ; le Grand bazar, bien sûr, dans la partie sud de la mégapole qui a conservé un caractère oriental avec son lacis de ruelles bordées de maisons basses et son animation bon enfant. Cap aussi sur l’élégante tour Milad, la plus haute du pays, pour admirer depuis son somment un point de vue époustouflant sur la ville et les montagnes. Pour être au courant des dernières tendances, faire comme le tout Téhéran et rallier le pont Tablât : enjambant une autoroute et reliant deux jardins publics, cette passerelle futuriste réservée aux piétons et aux vélos est bien plus qu’un lieu de passage avec son café et sa plate-forme dédiée à la contemplation. Le panorama sur la ville est magnifique mais, pour le voyageur, c’est surtout l’occasion d’en prendre le pouls, entre tenues extravagantes pour les uns, austères tchadors noirs pour les autres et perches à selfies pour tout le monde !

Le plus Comptoir des Voyages

Rencontrer une Greeter iranienne.

Nous on adore

Prendre le métro notamment dans le wagon femme.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.