Santé en Iran

30/11/2016

Vaccins obligatoires

Pas de vaccins obligatoires, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs arrivant d’un pays où elle sévit.

Paludisme

Le risque de paludisme pour les voyageurs est minime, les zones impaludées (au sud-est du pays, en bordure de la mer d'Oman) se situant en dehors des circuits touristiques (Téhéran, Ispahan, Chiraz, Yazd).

Vaccins conseillés

Diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatites A et B, coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), typhoïde et rage (pour les séjours prolongés ou les voyages aventure).

Autres risques

La possibilité de survenue épidémique de maladies à transmission alimentaire ou oro-fécale (hépatite A, typhoïde, choléra) justifie les précautions habituelles : boissons capsulées, aliments cuits, lavage fréquent des mains. La fréquence des accidents de la circulation, en ville comme sur les routes (encombrées de camions et d’autocars roulant à trop grande vitesse) incitera les voyageurs à la plus grande prudence.

Infrastructure

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes à Téhéran, Ispahan, Shiraz ou Machad, plus précaires ailleurs.

Si, après leur lecture, vous n'avez pas trouvé réponse à toutes vos questions, vous pouvez les poser au docteur Adida : écrire au Docteur Michel Adida
Retour haut