Persepolis

06/12/2016

Persépolis. Prononcer son nom, c’est convoquer la grandeur de la Perse achéménide et celle de Darius 1er, le « roi des rois », fondateur de cette capitale d’apparat dont les ruines monumentales continuent à fasciner vingt-six siècles plus tard. Inspirés par des modèles mésopotamiens, les rois achéménides ont construit ici pendant plus d’un siècle un ensemble grandiose de palais sur une immense terrasse mi naturelle, mi artificielle à laquelle on accède par une double volée d’escaliers. Murs couverts de frises sculptées, gigantesques taureaux ailés et vestiges d’immenses salles hypostyles, la découverte laisse sans voix.

Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979 qui souligne son caractère unique : c’est pour l’organisme onusien le joyau des réalisations achéménides. Pour le voyageur d’aujourd’hui, c’est aussi l’occasion de prendre la mesure de la puissance d’un Empire qui fut le plus grand de son temps. La large avenue qui mène à l’apadana, la salle du trône, est ainsi ornée de bas-reliefs mettant en scène les différentes délégations venues prêter allégeance aux empereurs perses : des Mèdes, des Arméniens, des Babyloniens, des Egyptiens, des Lydiens, des Scythes, des Ethiopiens … Une véritable BD surgie de la plus haute-antiquité qui incite à replonger dans ses livres d’histoire et sur l'Iran tout particulièrement ! Chaque année, pour Norouz, la plus grande fête de la religion mazdéenne, des cérémonies somptueuses se déroulaient à Persépolis et, là-aussi, des bas-reliefs permettent de suivre le déroulement des festivités et tout le faste qui les accompagnaient. Un site incroyable qui, à lui seul, mérite le voyage ! 

Le plus Comptoir des Voyages

Décrypter les fresques des bas-reliefs avec un excellent guide.

Nous on adore

Prendre toute la dimension de la puissance de la civilisation Perse.

Retour haut