Nos coups de cœur dans le Nord

26/11/2016

Le Mont Damarand

Point culminant de la chaîne de l’Albroz à 5610 mètres, le Mont Damavand est le plus haut volcan d’Asie. Assoupi depuis au moins 7000 ans, c’est une fierté nationale dont le cône parfait est représenté sur les billets de banque et un lieu sacré de la mythologie zoroastrienne. À deux heures de route au nord de Téhéran, c’est aussi une destination de sports d’hiver. Les paysages sont grandioses et les stations un peu rétro, contrastant avec les tenues très étudiées des jeunes citadins qui se sont pris de passion pour le ski et le snowboard. Faites comme eux : en voyage en Iran pendant l’hiver, glissez une combinaison de ski dans votre valise et dévalez les pentes enneigées, l’expérience vaut vraiment le coup !

Vallée de l’Araxe

L’Araxe prend sa source en Turquie avant de couler vers l’Iran où elle forme une frontière naturelle avec l’Arménie puis avec l’Azerbaïdjan. Certains voient dans ce fleuve dont les eaux se parent sous certaines lumières d’une étonnante couleur rouge sang la mythique rivière Ghion, l’un des quatre bras du fleuve Eden … Et de fait, sa vallée plantée de vergers et parsemée de minuscules villages de brique crue a des petits airs bibliques.  C’est une balade hors du temps qui, comme toujours, rime avec jolies rencontres, les habitants de cette région reculée réservant un accueil très chaleureux à leurs rares visiteurs.

Monastère Saint Stéphanos de Jolfa

L’Unesco a inscrit trois ensembles monastiques arméniens situés en territoire iranien à son patrimoine mondial en 2008. Saint-Thaddée est le plus ancien et Saint-Stéphanos de Jolfa le plus sophistiqué, reconstruit à plusieurs reprises pour offrir aujourd’hui un précieux témoignage de la renaissance de l’architecture arménienne au XVIIe siècle. Sur un promontoire dominant la vallée de l’Araxe, cet ensemble fortifié composé d’une église, de plusieurs chapelles et d’un charmant jardin doit son nom au premier martyr chrétien. C’est un lieu empreint de sérénité qui se visite avec tout le respect que l’on doit à un édifice qui a surmonté deux mille ans d’histoire … Une découverte inattendue au pays des Mollahs ! 

Voyager en train de nuit de Téhéran à Tabriz

« En voiture, s’il vous plaît ! » Le train Téhéran-Tabriz part chaque soir de la gare de Téhéran pour rejoindre Tabriz au petit matin : 13 heures de voyage et un timing parfait pour profiter du lever de soleil sur les paysages vallonnés de l’Azerbaïdjan oriental. Wagons couchettes plutôt confortables, wagon restaurant au décor délicieusement vintage, employés aux petits soins qui distribuent biscuits, eau et jus de fruits mais aussi draps et oreillers, l’expérience vaut aussi pour le plaisir de partager quelques heures avec les voyageurs iraniens, comme toujours d’une parfaite urbanité et ravis de partager leurs provisions. Notre conseil : emportez quelques douceurs de France, vous ferez des heureux. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.