Nos coups de cœur dans le Centre et le désert

03/12/2016

La mosquée du Cheikh Lotfallah

Un bijou ! Sur la place Naghsh-e Jahan, la mosquée du Cheikh Lotfallah servait d’oratoire privé au roi et sa taille modeste contraste avec sa splendeur. Couverte de mosaïques et de céramiques aux couleurs aussi rares que délicates, elle présente un plan original : ni cour, ni minaret mais un portail richement orné de motifs floraux donnant accès à un long couloir coudé – pour éviter les regards indiscrets - menant à l’unique salle de prière. Là, c’est l’éblouissement d’un décor foisonnant, quintessence du style safavide avec ces carreaux de céramique aux arabesques fleuries entourées de fines calligraphies. Filtrée par les moucharabiehs de la coupole en faïence vernissée, une lumière subtile baigne ce lieu empreint de poésie …

Le pont des 33 arches

De tous les ponts d'Ispahan qui enjambent la rivière Zayandeh, Si-o-seh, datant du début du XVIIe siècle, est le plus grand. Avec ses trente-trois arcades sur deux niveaux et ses maisons de thé à chaque extrémité, ce chef d’œuvre d’harmonie et d’équilibre est bien plus qu’un lieu de passage. Il faut y venir à la nuit tombée, surtout l’été, quand les habitants d’Ispahan viennent ici profiter de la fraîcheur que procure l’eau de la rivière. Famille, couples et bandes d’amis confèrent au lieu une atmosphère incomparable : au coucher du soleil, chanteurs et poètes donnent de la voix tandis que les mains des amoureux se frôlent discrètement, encouragés par la foule qui les protège de la rigueur du protocole islamiste.

Déguster du gaz

Oui, vous avez bien lu : du gaz ! Cette douceur typique d’Ispahan doit son nom au gaz angobin, exsudat sucré comparable au miel produit par des arbustes Astragalus. Dont acte. Dissous dans de l’eau, porté à ébullition et mélangé à des blancs d’œufs et des éclats de pistaches, il donne une mélasse qui, une fois refroidie et roulée dans la farine, devient le fameux « gaz », petit bonbon de nougat parfois parfumé à l’eau de rose. La moitié des magasins d’Ispahan en vend ! Pour comprendre la différence de prix entre les différentes boîtes et choisir en connaissance de cause, savoir que le pourcentage de pistaches, qui varie entre 24% à 48%, est un facteur clef. C’est le cadeau parfait à rapporter à des gourmands.

Randonner dans les paysages du Dash-e Kavir

Amis du Sahara, ce programme vous est destiné ! Suivant les pistes des anciennes caravanes, vous arpentez canyons, hauts plateaux et dunes de sable du Dasht-e Kavir jusqu’au minuscule village de Farahzad, au cœur de l’oasis de Mesr, camp de base idéal pour randonner en boucle tout en profitant le soir venu du confort d’une auberge de charme. Des chambres réparties autour d’un patio, des tapis couvrant une estrade où on s’installe pour boire le thé, un accueil familial, le désert ici sait se faire amical. Au programme : des balades dans une mer de dunes, à pied ou en 4x4, des couchers de soleil sublimes, un ciel allumé de milliers d’étoiles et un silence incomparable … 

Retour haut