28/11/2016

Mechhed signifie lieu de martyre en persan : c’est ici que Reza, petit-fils du prophète et 8e imam, fut assassiné au IXe siècle. Son mausolée est rapidement devenu l’un des lieux les plus saints du chiisme et toute une ville, aujourd’hui la deuxième d’Iran, s’est développée autour de l’immense enceinte sacrée. Surmonté d’un dôme couvert de feuilles d’or, le tombeau de l’Imam Reza est au centre d’un réseau de cours bordées de madrasas, de mosquées et d’iwan (porches voûtés) aux façades de faïence vernissées reliées entre elles par des passages, composant l’un des plus beaux ensembles architectural du monde musulman.

Contrairement aux sanctuaires de La Mecque et Médine, en Arabie saoudite, le site est accessible aux non-musulmans, à l’exception des mosquées et de l’intérieur du saint sépulcre. Pour le voyageur, c’est l’occasion de se mêler aux pèlerins – douze à vingt millions chaque année. Tous cherchent à s’approcher au plus près du tombeau, à embrasser ses grilles, à le toucher, et leur émotion et leur ferveur tournent souvent à l’extase. L’ambiance est encore plus magique le soir, quand les monuments éclairés se parent de mille feux. En face de l’entrée principale du sanctuaire, le bazar regorge évidemment d’articles religieux mais pas seulement : vrai souk à l’ancienne, il est célèbre pour ses bijoutiers et ses tailleurs de pierres semi-précieuses, en particulier la turquoise.

Le plus Comptoir des Voyages

Découvrir les environs avec un guide pour bien saisir l’importance spirituelle du lieu.

Nous on adore

La ferveur et le côté mystique des lieux en rupture avec d’autres villes iraniennes.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.