Quand partir en Indonésie ?

27/01/2014

LE CLIMAT EN INDONÉSIE

À cheval sur l’équateur terrestre, l’Indonésie bénéficie dans sa partie nord, d’un climat équatorial caractérisé par une seule saison, avec de fortes précipitations et chaleurs tout au long de l’année. L’impression de moiteur vient de ce climat chaud combiné à un taux d’humidité compris en 70 et 90%. La meilleure période pour visiter l'Indonésie se situe entre juin et septembre, même si l’ensemble de l’année reste agréable à vivre. 

Le climat des îles de Bali et Lombok est caractérisé par 2 saisons légèrement distinctes. Leur situation géographique (quelques degrés au sud de l’équateur) les fait bénéficier d’un climat tropical, avec une température moyenne élevée toute l’année (environ 30°C).

De décembre à mars, la saison humide et sa mousson du nord-est amènent de fortes précipitations quasi quotidiennes. Les orages éclatent en trombes chaudes et violentes, souvent en fin d’après-midi ou dans la nuit, laissant derrière eux un ciel bleu azur ou scintillant d’étoiles. Avec des températures moyennes allant de 24 à 31°C, la touffeur se fait ressentir en plaine alors qu’en altitude, les pluies abondent sous une température plus clémente.

Pendant la saison sèche, d’avril à novembre, le temps est plus ensoleillé et les pluies plus rares dans les îles méridionales et orientales (centre et Est de Java, Bali…). La température baisse légèrement (à Jakarta, les températures moyennes varient durant l’année entre 26° et 30°C). Les côtes gorgées de soleil sont plus arides, mais la chaleur est atténuée par la brise marine ; les vents en Indonésie restant toujours modérés. Avec une eau comprise entre 26 et 29°C, les baignades sont obligatoires ! Mais en montagne, avec des températures plus fraîches, le port du pull est souvent conseillé.

Plus les régions sont boisées, plus les précipitations sont importantes. Alors, pour ne pas être surpris, sachez que les précipitations sont deux fois plus importantes dans le nord de Bali qu’au sud, que les pluies se répartissent toute l’année à Sumatra et à Bornéo, avec des pics de décembre à mars … Avec quasiment autant de climats que d’îles, l’Indonésie a malgré tout un climat relativement linéaire dont les précipitations sont les variations.

D'AVRIL À NOVEMBRE

S’initier au surf à UluWatu, plonger autour des îles Gili, dans la région d’Amed ou à Tulamben, se balader dans les superbes paysages de rizières en terrasse, méditer en assistant au coucher du soleil face au temple de Tanah Lot, faire le tour de Gili Trawangan à vélo, boire un verre en terrasse face au mont Batur.

DE DÉCEMBRE À MARS

Fêter le nouvel an hindou balinais, se faire chouchouter dans un spa, tester les massages balinais, visiter les temples de Prambanan et Borobudur, assister à un spectacle de legong, découvrir les boutiques d’artisanat entre batiks, sculptures et vanneries !

QUELQUES DATES FESTIVES

À BALI :

Le Nyepi (mars ou avril) : nouvel an hindou balinais dont la journée est consacrée au jeûne, au silence et à la méditation. Relevant du calendrier hindouiste Saka, le Nyepi se déroule en mars ou avril selon les années. La veille, ont lieu des cérémonies de purifications avec offrandes et procession de monstres mythologiques en papier mâché, les Ogoh-Ogoh. Le jour du Nyepi, tout s’arrête : pas de radio, pas de travail, pas de déplacements, etc. C’est la “journée du silence”… total. Déstabilisant pour nous, occidentaux agités. Mais une expérience unique.

Le Galungan et le Kuningan (tous les 210 jours, soit une année selon le calendrier Pawukon) : ces fêtes commémorent la victoire de Dharma (le Bien) contre Adharma (le Mal). Elles durent 10 jours pendant lesquels rituels et offrandes se succèdent. Des défilés de créatures surprenantes, les Barong, parcourent l’île de temple en temple et de village en village. Galungan est la fête la plus célébrée des hindouistes balinais. Elle célèbre la mort du tyrannique et légendaire Mayadenawa. Pendant la fête de Kuningan, les Balinais disent au revoir aux dieux descendus sur Terre pour se joindre, durant ces 10 jours, aux festivités.

L’odalan (tous les 210 jours) : cette fête commémore la fondation des temples des villages. Tous les habitants se réunissent pour rendre hommage aux divinités. Sachant qu’il existe plus de 20 000 temples à Bali, les occasions d'assister à ce type de cérémonie ne manquent pas !

La fête des cerfs-volants (juillet–août): Plusieurs milliers de cerfs-volants envahissent les cieux de Bali en juillet et août, lorsque les vents sont favorables. Certains peuvent avoir près de 5 mètres d'envergure. A Nusa-Dua, des participants viennent du monde entier pour prendre part à ce spectacle.

À JAVA ET BORNEO :

Le Waisak (mai) : le Waisak est un jour férié officiel en Indonésie et commémore la naissance de Bouddha. Il se déroule la nuit de la pleine lune de mai. Lors d’une procession au flambeau au temple de Mendut, près de Borobudur, des centaines de moines bouddhistes revêtus de leur habit traditionnel, portent fleurs et cierges. Toute la nuit, chants, prières et méditations enchantent cette ambiance monacale.

Le Festival de Borobudur (mai-juin) : le festival international de Borobudur (Java central) se tient pendant cinq jours, en mai ou juin. Le festival commence par une danse inspirée du Ramayana, écrit hindouiste. Vous découvrirez un éventail de danses traditionnelles, de musiques, d’artisanat et d’arts traditionnels. Un spectacle fascinant au pied du mythique temple Borobudur.

Fête nationale (17 août) : course de voiliers traditionnels, entre Ujung Pandang et Jakarta, qui rassemble plus d’une cinquantaine de cargos à voile durant trois jours.

Les Courses de Palangkaraya (5 mai) : les courses de Palangkaraya rassemblent les meilleurs rameurs d’Asie et du Pacifique. Située dans le centre de l’île de Bornéo, sur les rives du fleuve Kahayan, la ville de Palangkaraya est le théâtre de duels épiques.

Retour haut