Peuples et institutions

03/01/2014

POLITIQUE

L’Indonésie est une république présidentielle comme la France. Le président est élu au suffrage universel direct (2 quinquennats consécutifs maximum).

Concernant le pouvoir exécutif, le président indonésien est le chef de l’État, le chef du gouvernement  et le commandant des armées. C’est lui qui nomme les membres du gouvernement. Les 5 piliers de la philosophie du système politique indonésien sont : le nationalisme, la justice sociale, la croyance en Dieu, la souveraineté du peuple et l’humanisme.

Le pouvoir législatif est quant à lui, appliqué par l’Assemblée délibérante du peuple (le Majelis Permusyawaratan Rakyat ou MPR) qui est constitué de deux chambres : le Conseil représentatif du peuple (DPR), 550 membres élus pour cinq ans, et le Conseil représentatif des régions (DPD), dont les membres sont aussi élus pour cinq ans.

Les problématiques judiciaires sont principalement traitées par la Cour d'État. La Cour suprême (Mahkamah Agung) est la plus haute autorité judiciaire.

ÉCONOMIE

Forte d’une population de près de 250 millions d’habitants, et suite à des réformes de fond dans les années 2000, l’Indonésie a su réduire considérablement sa dette publique, passant de 82% du PIB en 2002, à 24% en 2012. Avec un PIB évalué à 846 milliards de dollars US en 2011, l’archipel se targue d’un déficit budgétaire de 2% seulement.

Avec environ 17 500 îles représentant près de 2 millions de kilomètres carrés, l’agriculture est par conséquent, l’un des atouts économiques du pays. Entre le riz, le café et le cacao, elle emploie 44% de la population active ! L’Indonésie bénéficie également d’un grand nombre de matières premières et énergétiques assurant la majeure partie de ses exportations : huile de palme, gaz, pétrole, étain, cuivre, or, caoutchouc…

L’Indonésie est dynamisée par sa jeunesse. La moitié de sa population a moins de 29 ans. L’île connaît une croissance supérieure à 6% chaque année. Si son développement se poursuit, le pays pourrait en 2030 avoir atteint la 6ème place dans l’économie mondiale. Seule ombre à ce tableau idyllique, l’Indonésie pêche par manque d’investissements dans ses infrastructures : 50 millions d’Indonésiens n’ont toujours pas accès à l’eau potable, 90 millions à l’électricité, et 210 millions à un réseau de tout-à-l’égout. Et la moitié de la population vit avec moins de 2 dollars US par jour.

PEUPLES

Il y a environ 300 peuples distincts en Indonésie où l’on recense près de 750 langages et dialectes différents. La partie occidentale de l’archipel indonésien, où la densité de population est la plus importante, est constituée d’ethnies de souche austronésienne, alors que la partie orientale est peuplée d’ethnies d’origine mélanésienne. Le centre de l’archipel est quant à lui beaucoup plus métissé.

Les Javanais (Java) représentent 40% de la population totale, ce qui en fait l’ethnie la plus influente politiquement et culturellement. Les Soundanais (à l’est de Java), les Madourais (Java et Bali), les Minangkabau (Sumatra) et les Malais (Kalimantan) sont les ethnies les plus importantes après les Javanais. Les Papous sont la troisième ethnie avec un million de représentants. Les Chinois, arrivés au début de l’ère chrétienne, restent minoritaires mais sont très influents dans l’archipel. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.