Géographie et environnement

02/01/2014

GÉOGRAPHIE

Située entre l’Asie et l’Australie, à cheval sur l’équateur, l’Indonésie compte près de 17 500 îles réparties en trois archipels : les îles de la Sonde, à l’ouest de l’Indonésie, dont les plus grandes sont Sumatra, Java, Bornéo et Sulawesi, et les petites s’étendant au sud, de Bali jusqu’au Timor ; les Moluques et la Nouvelle-Guinée tout à l’est.

Kalimantan (539 460 km², Grande Sonde) qui représente les 4/5 indonésiens de Bornéo, et Java (126 700 km², Grande Sonde), où habite près de la moitié de la population indonésienne, sont parmi les plus grandes îles indonésiennes.

Située à la convergence des plaques tectoniques pacifique, eurasienne et australienne, l’Indonésie connait une activité volcanique et sismique intense. Des plaines encerclant des montagnes volcaniques est la représentation caricaturale de son relief, dont Bali est la carte postale par excellence.

Avec plus de 150 volcans actifs, les sommets de plus de 3 000 m et les lacs volcaniques sont légion en Indonésie. Sur l’île de Sumatra, le lac Toba, avec ses 1145 km², est le plus grand lac volcanique du monde.

FLORE

L’Indonésie est la 2e zone de biodiversité du monde. La forêt tropicale couvre encore 60% de la surface du pays. On y trouve en abondance, parmi bien d’autres essences, l’ébène, le teck, le santal… Et 28 000 espèces de plantes florales, dont 2 500 orchidées.

Avec sa géologie, sa configuration géographique, son climat tropical, l’Indonésie est la 2ème zone de biodiversité du monde. Elle possède de nombreuses espèces asiatiques et “australasiatiques”. La forêt tropicale couvre environ 60% de la surface du pays, mélangeant des essences d’ébène, de teck, de santal… Les arbres revêtant une importance spirituelle, comme le waringin (banian), sont souvent décorés. Très suaves, les frangipaniers (jepun) possèdent des fleurs blanches à l’odeur sucrée.

Amoureux de la beauté, les Indonésiens vouent une véritable passion pour les parterres de fleurs et les jardins botaniques. Parmi les 28 000 espèces de plantes florales dont 2 500 orchidées, vous retrouverez des fleurs familières telles que celles du laurier-rose, du bougainvillée, du jasmin ou du bégonia. Vous serez charmé par le rouge vermillon de l’hibiscus ou par la rareté de l’ixora de Java formant des grappes de fleurs rouge orangé.

FAUNE

Sur terre ou en mer, l’Indonésie recèle une faune sublime, et parfois atypique. Elle est le 2ème pays, après l’Australie, en termes de pourcentage d’espèces endémiques. L’archipel indonésien abrite 515 espèces de mammifères (dont 39% sont endémiques), et 1 531 espèces d’oiseaux (dont 26% sont endémiques).

La ligne Wallace partage l’archipel en 2 zones bio-géographiques. A l’ouest, sur les îles de Sumatra, Java, Bali et Bornéo, vous trouverez une faune asiatique avec le tigre et le rhinocéros de Sumatra, l’orang-outang et l’éléphant de Bornéo, l’étourneau de Bali ou le pluvier de Java. Un sanctuaire pour orangs-outangs est d’ailleurs installé dans le Gunung Leuser National Park, au nord de Sumatra. Le parc national Ujung Kulon situé au sud-ouest de Java, abrite quant à lui, une soixantaine de rhinocéros et la rare panthère de Java, qui a un taux de mélanisme (robe noire) élevé.

À l’est, la faune, typée australienne, est notamment caractérisée par une implantation tardive et incomplète des mammifères placentaires. Vous y admirerez un bovidé, l’anoa des montagnes (Bubalus quarlesi), un drôle de cochon le babiroussa des Célèbes, un minuscule primate nocturne le tarsier fantôme, le crocodile marin à double crête, le dragon (ou varan) de Komodo (l’espèce vivante de lézard la plus grande au monde), un kangourou sylvestre le Dendrolague de Goodfellow et un grand chat marsupial, nommé Dasyurus spartacus !

En mer, vous nagerez avec les tortues de mer, le gigantesque poisson-lune de 2 mètres de longueur mais aussi de largeur (appelé aussi môle ou mola mola) paradant au large de Nusa Penida, les dauphins de Lovina, le requin-corail ou le Napoléon. Mais la spécialité de l’île, ce sont ses oiseaux : paradisier petit-émeraude, casoar à casque, goura de Victoria, aigle de Nouvelle-Guinée…

ENVIRONNEMENT         

L’Indonésie possède la deuxième forêt tropicale du monde après le Brésil, connait une déforestation dramatique : près de deux millions d’hectares de forêt disparaissent chaque année, sans compter la réduction de 1000 hectares par an des surfaces de rizières que provoque la promotion immobilière sauvage.

D’ici 15 à 20 ans, certaines îles pourraient avoir perdu tout couvert forestier. Et les exploitants illégaux poursuivent leurs opérations en toute impunité. Le teck est l’objet d’un trafic particulièrement intense. On peut ajouter à cela la réduction des surfaces de rizière que provoque une construction immobilière peu contrôlée. Dans certaines zones, l’industrie du tourisme capte à son profit les ressources en eau et en électricité.
Dans les grandes villes, la pollution au plomb atteint le niveau préoccupant de 1,3 microgramme par mètre-cube d’air. Le maximum recommandé par l’OMS se situant entre 0,5 et 1 microgramme. Le gouvernement indonésien a donc été mis en garde contre l’augmentation de la pollution à Jakarta et averti de ses effets négatifs sur la santé. Si cette pollution est en partie d’origine industrielle et provient aussi de l’incinération des déchets domestiques, elle est surtout provoquée par les gaz d’échappement, responsables de 60% à 70% des rejets de plomb. Les autorités estiment que les trois-quarts des véhicules ne respectent pas les normes d’émission. La situation de surchauffe automobile étant l’une des conséquences des carences des transports publics.
Pour faire face aux besoins croissants en énergie, le gouvernement envisage de faire construire quatre centrales nucléaires d’ici 2025 (la première serait opérationnelle en 2016).
Mais, les deux grands défis environnementaux auxquels est confrontée l’Indonésie sont la gestion de l’eau et des déchets, des plastiques en tout premier lieu.
L’augmentation démographique et l’essor du tourisme contribuent à la pression exercée sur cette ressource fragile qu’est l’eau, et au développement des déchets. Dans certaines zones, l’industrie du tourisme capte à son profit les ressources en eau, avec 500 litres d’eau par jour et par chambre pour les hôtels haut de gamme.

L’administration indonésienne et de nombreuses associations et ONG ont engagé des actions dans tout le pays. A Bali, par exemple, les autorités sont à l’origine des programmes Bali Green and Clean in 2013 et Green Bali ; les associations Peduli Alam, Bali Focus, Eco-Bali Recycling travaillent également de façon efficace.

Quel que soit l´environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou naturel, il est de sa responsabilité de respecter l´endroit qu´il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde.

- Eviter de laisser certains déchets sur place (piles, batteries, médicaments périmés, sacs plastique), et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d´infrastructure d´élimination de ces déchets. Dans tous les cas, avant de partir, on éliminera, autant que faire se peut, les emballages (éco-compatibles de préférence) des produits que l’on emporte. On respectera les systèmes de collecte des déchets, quand ils existent.
- Pour limiter les déchets, fuyez les bouteilles en plastique. Utilisez plutôt une gourde que vous réapprovisionner.
- La rareté de l´eau est aujourd´hui un problème mondial. Où que vous soyez, préférez les douches aux bains, évitez le gaspillage, signalez les fuites éventuelles des robinets.
- Pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de CO2 afférentes, coupez systématiquement la climatisation quand vous n’êtes pas dans votre chambre d’hôtel. La climatisation n´est d´ailleurs pas absolument nécessaire sous tous les climats.
- En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, et limiter le piétinement. Ne rapportez pas de “souvenir” : renoncez à cueillir des fleurs rares, à ramassez des fossiles ou des pétrifications, etc.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.