Port Sud-Est

06/05/2014

Si l’on emprunte la route côtière de Pointe Coton à Port Sud-Est, on s’invite à un défilé époustouflant de plages : Saint-François, anse Philibert, Graviers, trou d’Argent, anse Mourouk. Pour la plupart intactes, peu fréquentées, elles méritent une halte prolongée. Entre ces paradis sablonneux, la côte redevient rocheuse et déchiquetée ajoutant au charme sauvage de l’ensemble.

De Port Sud-Est à la réserve François Leguat, les haltes balnéaires se font plus rares. Les reliefs de la plaine karstique se révèlent plus tourmentés. Rongés par l’érosion, les roches d’origine corallienne s’effondrent, donnant naissance à de belles curiosités géologiques, comme la caverne Patate.

Même paysage chaotique de parois calcaires percées de grottes dans la réserve naturelle de tortues géantes de François Leguat. L’objectif de cette réserve est de reconstituer le biotope tel qu’il a été décrit par le premier habitant de l’île. Ses promoteurs ont ainsi réintroduit des espèces de tortues proches de l’espèce endémique dont la population a été décimée au xviiie siècle. Vous ferez une rencontre insolite avec ces géants d’un autre âge.

Grâce à la participation de la Wildlife Maurice Foundation, 75 000 plants de végétaux endémiques ont été replantés et redonnent vie à la forêt de l’anse Quitor. Les bois cabri aux fleurs lobées roses et blanches parfumées, les bois de papaye dont il demeure quelques exemplaires près des chutes de Tamarin sur l’île Maurice, les hibiscus ou l’ananas marron retrouvent ainsi leur terre d’origine.

Le plus Comptoir des Voyages

S’initier au kitesurf dans un des plus beaux lagons au monde.

Nous on adore

Manger de la langouste dans un petit restaurant en bord de plage.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.