Le jardin de Pamplemousses

04/05/2015

Dans le village éponyme se déploient les 37 hectares du jardin de Pamplemousses, rebaptisé Jardin botanique Sir Seewoosagur Ramgoolam en 1988, d'après le nom du père de l'indépendance de l'île Maurice.

On doit l'aménagement de ce jardin à Pierre Poivre, intendant des îles de France et de Bourbon de 1767 à 1773. Il acquiert le domaine Mon Plaisir, demeure du gouverneur La Bourdonnais, dans le but d'y cultiver le plus grand nombre d'épices et de plantes exotiques. Tombé dans l'oubli, le jardin renaît au milieu du XIXe siècle, grâce aux soins du botaniste anglais James Duncan, qui l'enrichit de nouvelles espèces.

Aujourd'hui, le jardin de Pamplemousses est un fleuron du patrimoine mauricien, aussi apprécié des habitants de l'île que des voyageurs. Il regroupe un grand nombre de plantes endémiques des îles Maurice et Rodrigues ainsi qu’une multitude d’autres, provenant du monde entier. Le " château " Mon Plaisir, a également subsisté sous sa forme initiale, celle d’une belle maison coloniale du XIXe siècle.

Après vous être assuré d'avoir votre répulsif (les moustiques peuvent être féroces dans le parc), le mieux est de visiter d'abord le jardin avec l'un des guides officiels avant de vous promener seul. Prenez le temps de vous arrêter devant les nénuphars géants d'Amazonie dont les fleurs éclosent et meurent dans la même journée. Amusez-vous à repérer les 80 espèces de palmiers que compte le parc et, pour le plus grand bonheur des petits, dénichez le fameux arbre à saucisse. Humez l'odeur poudrée des fleurs de frangipaniers et celle, délicate du jasmin.

Chaque saison réserve son lot de surprises : les flamboyants revêtent leur plus belle couleur vermillon pendant la saison sèche. D'octobre à décembre, les manguiers donnent leurs fruits les plus juteux et les plus savoureux.

Avant de quitter le jardin, n'oubliez pas d'aller saluer les cerfs et les tortues géantes d'Aldabra. Le parc des premiers et l'enclos des secondes se trouvent à droite de l'entrée du jardin, côté parking.

Le plus Comptoir des Voyages

Déjeuner chez tante Athalie dans une demeure traditionnelle créole et profiter de l'hospitalité et des petits plats de Maryline et Robert.

Nous on adore

Être accueilli au jardin de Pamplemousses par un baobab centenaire, parfois présenté comme le plus vieux de l'île. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.