L'île Maurice en 15 dates

06/05/2015

1498

Des explorateurs portugais découvrent l’île Maurice inhabitée.

1598

Les Hollandais prennent possession de l’île et la baptisent “Mauritius” en hommage au Prince Maurice de Nassau, prince d’Orange souverain des Pays-Bas.

1710

Départ des Hollandais qui ont introduit la canne à sucre et les premières populations d’esclaves. 

1721

L’île devenue île de France est cédée à la Compagnie des Indes orientales. En 1735, Mahé de La Bourbonnais en devient l’administrateur et développe les infrastructures (hôpital, réseau routier, aménagement du port, plantations, etc.)

1788

Publication du roman de Bernardin de Saint-Pierre Paul et Virginie.

1810

Les Britanniques s’emparent de Maurice qui devient Mauritius. Ils se prévalent de refuser l’esclavage mais incitent massivement les Indiens à venir travailler sur l’île dans des conditions plus que précaires. C’est la période de l’engagisme dont l’Aapravasi Ghat est le symbole. 400 000 Indiens transitent par Maurice.

XIXe siècle

La production de sucre devient la ressource principale de l’île. Les épidémies se multiplient et les populations se replient sur les hauts plateaux moins exposés. Naissance des villes de Moka, Curepipe, Phoenix, Floréal…

1930

Le Mahatma Gandhi vient soutenir les migrants indiens.

1936

Création du Labour Party qui avec Sir Seewoosagur Ramgoolam milite pour l’indépendance du pays.

1958

Première constitution et instauration du suffrage universel.

1968

Indépendance de l’île Maurice. Sir Seewoosagur Ramgoolam devient Premier ministre.

1975

La politique libérale de la coalition de gauche déstabilise une société fragile mais provoque un sursaut économique qualifié de “miracle”.

1992

Naissance officielle de la République.

2002

L’île Rodrigues obtient du gouvernement mauricien le statut d’autonomie maximale et se munit d’instances exécutives et législatives (assemblée régionale et gouvernement).

2006

L’Aapravasi Ghat est inscrit au patrimoine de l’Unesco. Il met en évidence la forte présence de la communauté indienne à Maurice. En 2008, les Créoles verront également leur patrimoine reconnu avec l’inscription du Morne sur la liste des biens culturels de l’humanité.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.