À bouquiner, regarder…

03/05/2015

La littérature mauricienne en langue créole, apparaît à la fin du XIXe siècle, mais le créole comme moyen d'expression littéraire passe mal auprès d'une élite lettrée qui le considère de haut. Il faut attendre les années 70 et leur parfum de revendication identitaire pour assister au développement d'une littérature en créole, mais celle-ci peine à rencontrer un véritable succès.

La littérature mauricienne en langue française est la plus riche. Depuis le XIXe siècle, des écrivains comme Malcolm de Chazal, poète du chaos, J.M.G. Le Clézio, le "Nobel aux semelles de vent", ou plus récemment, Ananda Devi, Prix Femina en 2007, racontent une île Maurice dépouillée de son image de carte postale, mais toujours envoûtante.

Moins connue en France, la littérature mauricienne en langue hindi est riche, à l'image de l'œuvre de Abhimanyu Unnuth, dont les ouvrages sont traduits en français.

Nos quatre bouquins préférés :

Sirandanes, suivi d'un petit lexique de la langue créole et des oiseaux de JMG et Jémia Le Clezio, est un recueil de devinettes empreintes de malice et de tendresse racontées sur l'île Maurice, en créole et en français. Les enfants vont adorer.

Le Sari vert d’Ananda Devi est un huis clos familial qui se passe à Curepipe écrit par l'une des plus talentueuses romancières mauriciennes.

Pirates et corsaires à l’île Maurice de Denis Piat qui retrace leur histoire depuis l’arrivée des pirates en mer des Indes jusqu’aux épaves gisant aujourd’hui au fond des eaux mauriciennes

La cuisine mauricienne vous permettra de réaliser facilement 48 recettes mauriciennes. Parfait pour se mettre l'eau à la bouche avant de partir ou retrouver le goût de Maurice au retour. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.