Nos coups de cœur mayas

09/02/2018

admirer les collections des musées de Guatemala City

Une grande partie des vestiges des Mayas se trouve dans les musées de Guatemala City. Le musée national d’Archéologie et d’Ethnographie mérite la visite pour sa riche collection d’objets précolombiens et sa maquette à grande échelle de Tikal (une bonne préparation en vue de la découverte du site). Mais les 2 plus beaux musées de la ville sont situés au cœur de l’Universidad Francisco Marroquín : le musée Popol-Vuh, qui possède une magnifique collection de poterie maya, et le musée Ixchel, présentant de splendides costumes traditionnels indiens, provenant de chaque région.

découvrir le site d’Iximche

À une quinzaine de kilomètres à l’est du lac Atitlán, se dresse l’ancienne capitale des indiens kaqchikel. Situé sur un promontoire cerné de ravins, ce site archéologique est beaucoup plus modeste que ceux du Petén. Les temples, qui ne dépassent pas 10 m de haut, semblent à taille humaine. Pourtant Iximché fut une capitale florissante avant que les conquistadors ne s’en emparent au XVIe siècle. Il fait bon se balader entre ses ruines au cœur du parc et, avec de la chance, assister à des rites cérémoniels mayas, qui continuent d’être pratiqués devant les temples.

s’étonner du syncrétisme maya

Le clergé espagnol n’a pas réussi à faire disparaître totalement les anciennes croyances mayas en évangélisant les Hautes Terres. À Chichicastenango, vous verrez des chamans purifier l’escalier de l’église avec de l’encens avant le début de la messe… Dans les villages comme Santiago Atitlán ou Zunil, un étrange personnage appelé Maximón fait l’objet d’une grande adoration. Mi homme, mi dieu, il porte un chapeau, un cigare à la bouche et des lunettes de soleil ! Le syncrétisme guatémaltèque est joyeux et coloré, à l’image de l’église jaune safran de San Andrés Xecul.

Retour haut