Guatemala

07/02/2018

Ville tentaculaire située sur des hauts plateaux à 1500 m d’altitude, l’actuelle capitale du Guatemala fait partie des grandes métropoles latino-américaines à mauvaise réputation. On reproche à « Guate », comme la surnomment ses habitants, d’être sale, pauvre et dangereuse. Impossible de réfuter les 3 adjectifs, mais ils ne sauraient définir cette ville fascinante. Si parler de renaissance urbaine est un peu prématuré, Guatemala City montre des signes d’amélioration.

Marcher dans la ville requiert de la prudence et il est déconseillé de se balader la nuit dans certaines zones, mais le centre-ville, concentré dans la zone 1, est devenu très agréable. Autour du Parque Central se trouvent les bâtiments les plus intéressants, comme le palais national de la culture, construit dans les années 1940. Ce bâtiment imposant, mariant styles Renaissance et néoclassique, abrite d’intéressantes collections de peintures ainsi que des décorations d’artistes guatémaltèques contemporains. La cathédrale située sur la place mérite la visite surtout pour ses retables. Si vous êtes de passage un dimanche matin, profitez-en pour assister à la messe. L’ambiance y est unique. Au nord de la zone 1, se trouve le Parque Minerva, agréable jardin où vous découvrirez la Mapa en Relieve, une carte en relief du Guatemala, sous forme d’œuvre d’art. Pour profiter de Guate by night, c’est dans la zone 1 que ça se passe, aux alentours de la 6a Av où sont concentrés les bars et les petits restaurants. De nouvelles adresses s’ouvrent aussi dans la zone 4, dont une partie a été récemment restaurée.

Retour haut