Votre valise pour la Guadeloupe

04/07/2017

J’emporte…

Trois lettres suffisent pour profiter en toute quiétude des plages de Guadeloupe : PMT, soit paréo, maillot et tongs sur la plage, palmes, masque et tuba dans l’eau. Sous ces latitudes, l’indice UV peut être élevé. Chapeau à larges bords, lunettes avec filtre anti-UV et crème sont indispensables, la crème pour apaiser les brûlures sera bien utile. Pour la journée, des vêtements légers et confortables. Les tissus naturels (coton, lin) ou respirants éviteront de trop souffrir du taux d’humidité ambiant. Le soir, un lainage fin ou une polaire légère. Pour arpenter les sentiers du parc national de Guadeloupe, des chaussures de marche, des vêtements couvrants pour se protéger des moustiques et un petit sac à dos pour transporter sa bouteille d’eau et son coupe-vent.

Je rapporte…

… de quoi organiser un apéro au retour : rhum agricole bien sûr, mais aussi sirop de sucre de canne et verres à punch. Pour le petit déjeuner, des confitures d’ananas ou de goyave, du café ou des bâtons de cacao pour un chocolat chaud maison. Un mélange d’épices pour faire son colombo. Du madras, un tissu originaire de l’Inde et arrivé aux Antilles à la fin du XIXe siècle, pour réveiller un intérieur (linge de maison, coussin) ou une tenue vestimentaire (accessoire, pochette). Pour des petits cadeaux, pensez à l’artisanat guadeloupéen. Rotin, fibres de coco, calebasse… servent à confectionner petit mobilier, sacs à main… ou encore les fameux chapeaux bakou. L’or est très prisé par les élégantes guadeloupéennes, qui le portent en pendentifs, anneaux et fines boucles d’oreille.

Retour haut