Les Saintes

13/07/2017

On retrouve dans ce charmant archipel la dichotomie de l’île principale : Terre de Haut (« Tédého ») et Terre de Bas. La première, plus touristique, est un savant concentré des grandes caractéristiques de la Guadeloupe. Débarrassée des voitures, l’île peut être parcourue en scooter (pour ceux qui maîtrisent seulement, attention aux routes serrées), en vélo (mais ça grimpe !) ou bien sûr, à pied.

Des visites d’une demi-journée proposent d’enchaîner en minibus le Fort Napoléon, la plage de Bompierre, le bourg de Terre de Haut et la plage de la Grande Anse. Un bel aperçu, mais comme toujours, si vous avez le temps de vous attarder quelques jours, n’hésitez pas.

Ainsi, vous aurez le temps pour l’ascension à pied jusqu’au fort Napoléon où vous attend un charmant jardin botanique et ses iguanes, mais surtout, une vue à couper le souffle ; pour une baignade plage de Bompierre ou sur la plage du Petite Anse à compléter par une promenade jusqu’au sommet du Pain de Sucre et jusqu’au panorama du Chameau, tout en haut des Saintes, avec vue sur l’une des plus belles baies du monde (magique !).

À essayer absolument : la spécialité sucrée de l’île, les Tourments d’amour, tartelettes garnies de crème pâtissière et de confiture, préparées à l’origine par les Saintoises pour leur maris partis longtemps en mer. 

À Basse Terre, l’occasion de faire aussi quelques belles randos (Trace du dessus de l’Etang, Trace des Falaises) et une baignade à la plage de la Grande Anse.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.