À bouquiner, regarder…

01/07/2017

Littérature antillaise

Moi, Tituba sorcière… de Maryse Condé (1986)

Fille de l’esclave Abena, Tituba, née à la Barbade, est initiée aux pouvoirs surnaturels par Man Yaya, guérisseuse et faiseuse de sorts. Arrivée à Salem pour suivre son pasteur de mari, elle y est arrêtée et jugée pour sorcellerie.

Cent vies et des poussières de Gisèle Pineau (2013)

Après chaque accouchement, Gina promet de ne plus tomber enceinte, mais « rechute » systématiquement. Au grand dam de sa fille Sharon, qui sait que chaque fois sa mère s’éloigne un peu plus de ses sept enfants.

L’Isolé Soleil de Daniel Maximin (1981)

Au pied de la Soufrière, les tambours et les contes antillais rythment le récit de cinq générations de pères rebelles et de mères héroïques : les affres de l’esclavage, la lutte pour la liberté et l’avenir à construire.

Guadeloupe pratique

Gran kannal la (Le Grand Fossé) traduit par Jean-Marc Rosier et Hector Poullet

Astérix le Gaulois voit l’une de ses aventures traduite en créole. L’occasion de s’initier au créole grâce à un lexique de plus de 400 mots.

La Guadeloupe et ses îles... à pied®

Ce guide édité par la fédération française de randonnée décrit 49 itinéraires de promenade et randonnée ainsi qu’un itinéraire de grande randonnée traversant la Basse-Terre dans toute sa longueur.

Cuisine au rhum, cuisine salée, cuisine sucrée de Pierre Alibert

Un très beau coffret de 2 volumes consacrés à la cuisine au rhum, pour apporter à vos plats un parfum exceptionnel et donner à vos dîners une irrésistible touche antillaise.

Regards sur la Guadeloupe

La Soufrière de Werner Herzog (1977)

Entre les rues désertées et les interviews des quelques habitants de Basse-Terre ayant refusé l’évacuation obligatoire, Herzog rend haletant le film d’une catastrophe – l’éruption attendue de la Soufrière – qui ne survient jamais.

Death In Paradise de Robert Thorogood (2011, en cours).

Cette série tournée en Guadeloupe est bâtie autour d’un improbable duo de détectives : lui vient de Londres et elle, est née sur l’île. On y reconnaît les villes de Deshaies, Sainte-Rose, Le Gosier…

Karukera. L’Écho des océans de Franck Decluzet (2013)

Coproduit par l’ONF et tourné au large de Saint-François, ce film nous emmène à la rencontre de la baleine à bosse, présente quelques mois de l’année dans les eaux de Guadeloupe.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.