Nos coups de cœur dans le sud

23/04/2017

Écouter des récits vikings à Qassiarsuk (Brattahlid)

Lorsque, banni d’Islande, Erik Le Rouge parvint sur la terre du Groenland, c’est à Qassiarsuk qu’il fonda en 982 la première colonie importante : Brattahlid. Le village compte plusieurs vestiges vikings — mais aussi quelques belles reconstructions, dont le sanctuaire qu’il bâtit avec sa femme Thjodhild. Ces ruines en partie absorbées par le paysage du fjord de Tunulliarfik content à leur façon et avec un millénaire de distance la saga audacieuse de celui qui colonisa ces terres alors totalement inhabitées.

Se baigner dans les sources chaudes d’Uunartog 

À une demi-heure de bateau de Qaqortoq se découpe la petite île d’Uunartog dont les sources d’eau chaude à 38° C sont l’occasion d’une baignade mémorable et absolument unique. Ces sources géothermiques, à vivre dans une atmosphère détendue un peu à la do it yourself, sont fréquentées toute l’année, par les locaux comme par les étrangers. La bonne idée est de prévoir un pique-nique et un bon pull chaud à enfiler après ce bain relaxant pour profiter calmement du magnifique paysage de l’île. 

Randonner sur les crêtes

Aucun doute, la région est aussi à prendre comme un spot pour randonneurs chevronnés. Ici, on ne raisonne pas en kilomètres parcourus mais en heures, jours et dénivelés. Amateurs de nature et de lente endurance, réservez 5 jours pour relier Qaqortoq à Igaluku en saluant les moutons et en passant par le Killavaat (1200 mètres). Si vous souhaitez vraiment du dénivelé, alors offrez-vous un trek entre Qassiarsuk et Narsaq, ou l’ascension de la montagne d’Illerfissalik (1662 mètres).

Dormir à l’Igaliku Country Hotel

Ouvert de mi-mai à mi-septembre, l’Igaliku Country Hotel regroupe plusieurs bungalows de belle couleur rouge autour d’une maison dite « de service ». Il offre un hébergement simple mais confortable, d’esprit familial et amical. Le personnel est chaleureux, et le restaurant où l’on croise toujours quelques locaux est propice aux rencontres et aux échanges pour peu que l’on se débrouille en anglais. Après les promenades en pleine nature, l’hôtel se veut une immersion dans l’univers humain du village.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.