02/05/2017

Son étymologie explique déjà à distance la nature de son paysage qui a attiré les premiers colons voici 4 000 ans, puisque Ilulissat signifie littéralement « icebergs » en groenlandais. Et pourtant, il faudra y arriver en avion pour comprendre de visu toute l’ampleur et toute la majesté du site et de ses environs immédiats. La petite ville, dont les fondements modernes remontent aux missionnaires danois qui la baptisèrent Jakobshavn en 1741, s’ouvre en effet sur lIcefjord, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 2004.

Il va de soi que cette curiosité est la grande attraction des lieux. Ce vaste fjord glacé de 3 à 6 kilomètres de large sur 60 de long déverse chaque année dans sa baie 20 milliards de tonnes d’icebergs. Plus important fournisseur d’icebergs de l’hémisphère Nord, le proche glacier Sermeq Kujalleq se déplace à une vitesse d'environ 40 mètres par jour (un record). Ces colosses de glace d’une beauté à couper le souffle sont à explorer par terre ou par mer, non sans écouter leurs grondements et craquements inquiétants de nature malheureusement menacée.

Lieu de naissance du célèbre explorateur Knud Rasmussen, surnommé le père de l’« esquimaulogie », Ilulissat est un port charmant où il n’est pas rare de pêcher en traîneau à chiens. Destination la plus populaire et donc la plus touristique du Groenland, où il fait bon se promener de points de vue en panoramas sur les icebergs dérivants, la ville est avant tout un point de rayonnement vers les merveilles alentour.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.