26/04/2017

Véritable havre de paix, Igaliku se traduit par le mot « ferme », correspond probablement à la première implantation agricole viking sur la grande île du Groenland. Le village fut même au XIIe siècle un siège épiscopal, connu alors sous l’appellation de Gardar. On sait qu’en 1450, la communauté qui s’y était établie disparaît brutalement, abandonnant le site aux renards et aux bœufs musqués, jusqu’à ce que le Norvégien Anders Olsen s’y installe comme agriculteur avec sa femme groenlandaise Tuparna, en 1782. Occupé depuis lors, le site a toujours principalement vécu de l’élevage (bovins et moutons).

Parmi les nombreux randonneurs cheminant au sud et à l’ouest du Groenland, Igaliku est très souvent cité comme l’endroit le plus bucolique, le plus agréable qu’ils aient croisé. Il est vrai que ce village de seulement 60 résidents permanents rime avec plein air et ambiance familiale, non sans se révéler rapidement être la halte rêvée où la beauté paisible du site émerveille.

Igaliku est donc un but ou un départ de randonnée pédestre. En été, le spectacle est celui de hautes montagnes aux pics enneigés, de vallées luxuriantes aux herbes hautes et fleuries. Plusieurs sentiers balisés mènent au lac « 90 », à des chutes d’eau, à des sommets tout en offrant de superbes points de vue sur le fjord de Tunulliarfik. À noter, ce détail surprenant : dans ce village, les maisons ne sont pas construites en bois comme partout ailleurs, mais en pierres norroises récupérées de l’ancien établissement viking.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.