Glacier Eqi

29/04/2017

Il faut environ 5 heures de bateau en remontant le long de l’île d’Ataa pour atteindre les eaux vives du site grandiose où s’étire le glacier Eqi, sidérant front de glace qui s’étend sur 5 kilomètres et s’élève jusqu’à 50 mètres au-dessus du niveau de la mer. Sur le pont supérieur du bâtiment, face au glacier, le voyageur rompt soudain tout lien avec la civilisation.

Lorsque les moteurs sont coupés, l’on saisit immédiatement que l’expérience sera inoubliable. Car, si la vue est déjà en soi époustouflante, le silence soudainement rompu par le fracas de blocs entiers de glace se détachant du vêlage du glacier fascine tout autant. Malgré une distance de sécurité due à l’amplitude dangereuse de certaines vagues, ces instants sont magiques, presque irréels, tant le spectacle de ce déversoir glaciaire est hors norme. Il est probablement utile de préciser ici que plus la masse d’un iceberg contient d’oxygène, plus il est blanc, plus elle contient du dioxyde de carbone, plus il est bleu.

À 70 kilomètres au nord d’Ilulissat, au fond du fjord d’Ataa, niche Port-Victor, minuscule camp de base créé en 1948 pour servir de point de départ à la première mission des Expéditions polaires françaises. Avec une équipe composée de 25 hommes, Paul-Émile Victor y ouvrit une piste afin d’organiser une traversée de l’inlandsis du Groenland. Vestige de ces temps héroïques, la cabane du célèbre explorateur français est toujours visible.

Retour haut