Comment se déplacer au Groenland ?

15/04/2017

Un pays recouvert à 80 % d’un inlandsis ne se visite bien évidemment pas facilement, les moyens de transport y sont plus rares, ou simplement utilisés différemment. Il n’y a aucune voie ferrée, aucun cours d’eau navigable, le réseau routier totalise 150 kilomètres, dont seulement 60 d’axes goudronnés. Les villes et les villages sont donc généralement isolés ou reliés par d’aventureux itinéraires pédestres balisés à travers la toundra par et pour les Inuits.

C’est pourquoi, après avoir atterri au Groenland, deux grandes solutions s’offrent à vous pour poursuivre votre voyage au-delà de votre destination d’arrivée : la voie des airs, ou la voie des mers. Sachez aussi que dans ce pays de glace au climat polaire, les conditions météorologiques commandent. Aucun horaire n’est certain, les retards (d'une heure à plusieurs jours) appartiennent à l’ordre commun des choses

avion

La très grande majorité des vols internationaux arrive sur la base de Kangerlussuaq, en provenance du Danemark ou d’Islandeaucun vols depuis l’Amérique du Nord. De là, des vols intérieurs de la compagnie Air Greenland rejoignent les principales agglomérations (environ 60 destinations). Il est à remarquer que le prix des billets est plutôt onéreux. Il est donc conseillé de réserver ses billets bien à l’avance pour bénéficier de tarifs favorables.

hélicoptère

La même compagnie, Air Greenland, assure des liaisons en hélicoptère vers les petites villes et les villages plus reculés. Les horaires sont intégralement dépendants du climat. Les vols sont donc susceptibles d’être reportés au dernier moment à cause du mauvais temps, ou bien parce que l’appareil a été réquisitionné pour une urgence. Gardez à l'esprit que ce type de transport signifie bien entendu bagages plus restreints.

bateau

L’« autre » moyen de transport commun est assuré par des bateaux spécialement conçus pour naviguer dans des eaux encombrées par les glaces. De début avril à fin décembre, la compagnie Arctic Umiaq assure des liaisons entre Ilulissat à l’ouest et Qaqortoq au sud. Son ferry quasi légendaire, le Sarfaq Ittuk, qui transporte plus de Groenlandais que de touristes, propose ainsi un itinéraire complet de 4 nuits vers le nord, de 3 nuits vers le sud. Des liaisons régionales sont aussi assurées par des compagnies locales. Toutes ces lignes proposent des forfaits comprenant l'hébergement, le petit-déjeuner et les transferts.

traîneau à chiens et motoneige

Il existe deux autres moyens de transports coutumiers pour se déplacer localement d’un point A à un point B : le traîneau à chiens et la motoneige. Le premier est le plus fiable et le plus économique, et demeure traditionnel une fois franchi le cercle polaire arctique. Le second a fait son apparition dans les villes, et reste une solution de promenade nettement plus sonore pour relier les villages entre eux.

Retour haut