20/08/2014

Enserrée par les eaux lagunaires du golfe d’Ambracie, l’île de Leucade côtoie la grande Ithaque. Moins fréquentée, elle jouit d’un paysage hors normes, s’élevant jusqu’à 1 158 m au mont Savatra. Lefakda ouverte sur le continent, cultive un air provincial et traditionnel. Maisons colorées, port de pêche pittoresque, bazars et tavernes en font une halte agréable.

L’intérieur des terres, aride et parfois désolé, abrite encore quelques villages dont Karia niché au cœur des oliveraies et des cyprès. L’abondante végétation des versants est et sud rejoint des littoraux si paisibles qu’ils souffrent aujourd’hui d’une urbanisation désordonnée. La baie de Nidri, spot touristique en diable, a certes perdu de son charme, mais la myriade d’îlots verdoyants flottant dans l’anse et les terres environnantes justifient un détour.

Une gorge creusée dans le massif calcaire mène à deux sources tempétueuses protégées par un spectaculaire arc de pierre naturelle. La pointe sud de l’île nommée Saut de Leucade offre un panorama exceptionnel sur les îles voisines de Céphalonie et d’Ithaque.

La côte ouest montre un aspect plus sauvage et plus abrupt. De hautes falaises d’un blanc étincelant surplombent les plages de Porto Katsiki et Egremni. Le village de pêcheur d’Agios Nikitas préserve son caractère et son architecture, tout comme, au sommet sur les contreforts du mont Rahi, le village de Kalamitsi a su préserver son artisanat de tissage.

Leucade montre ainsi des visages contrastés, et seule, une itinérance d’un versant à l’autre, du nord au sud permet d’en mesurer la délicate beauté.

Le plus Comptoir des Voyages

Une excursion sur les îlots de Skorpios et Maduri.

Nous on adore

Photographier les falaises de craie et le lagon.

Retour haut