Le Pays cajun

12/09/2016

Striés de canaux alignant d’improbables hameaux et leurs "maisons du marais", les bayous à l’ouest de New Orleans sont le domaine des Cajuns, une déformation phonétique des Acadiens ayant fui les déportations anglaises du Grand Dérangement. Le pays cajuns célèbre pour ses écrevisses cuites à l’étouffée et sa musique entraînante, mâtinée de français d’autrefois, car ici "travailler, c’est trop dur"...

Se rappelant leur ascendance poitevine, les locaux organisent des balades dans les marécages pour observer la faune locale, alligators en tête, comme à Breaux Bridge. Il faut prendre le temps de visiter les villages comme Morgan City, Thibodeaux ou Houma au petit centre suranné. On peut passer une nuit très couleur locale chez des Cajuns, francophones. Pour s’endormir, comptez les ponts plutôt que les moutons, avec sa cinquantaine de ponts, c’est la Venise de l’Amérique. 

New Iberia, fondée sur l’Atchafalaya en 1779 alors que la Louisiane était espagnole, possède de belles maisons créoles le long du bayou Teche. Capitale mondiale de la canne à sucre, elle a inspiré ses polars à James Lee Burke. À Avery Island, parcourez les Jungle Gardens, un parc d’attractions mettant en vedette flore et faune de Louisiane. La Tabasco Factory, en activité depuis 1868, illustre le savoir faire publicitaire américain. À St-Martinville, "le Petit Paris", recueillez-vous au pied du chêne vedette d’"Evangeline", le poème de Henry Wadsworth Longfellow, racontant une triste histoire d’amour lors du Grand Dérangement.

Nous on adore

Pousser jusqu’au parc de Grand Isle au bout du delta du Mississippi, un bout du monde où la terre et la mer se confondent.

Demander un devis

Parler à un spécialiste
Etats-Unis

01 85 08 23 53 Du lundi au samedi de 10h à 18h30
Nos voyages Floride et le Sud

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.