Quand partir en Finlande ?

23/08/2014

LE CLIMAT EN FINLANDE

La Finlande ne connaît pas un seul climat mais plusieurs “biotopes” météorologiques déterminés par la latitude et la situation continentale ou littorale des sites. Les différences les plus sensibles se font sentir à l’entrée de l’automne et jusqu’au printemps ; ces saisons charnières ne commencent pas et ne se terminent pas au même moment selon que l’on se trouve au Nord ou au Sud. L’hiver et l’été ne connaissent pas non plus les mêmes extrêmes.

Grâce à l’influence bienveillante de la mer Baltique, le Sud-Est scandinave bénéficie d’un climat plus doux qu’il devrait l’être. L’été, les températures atteignent la température moyenne de 25°C sur le littoral ouest et 20°C en Laponie. L’hiver bien entendu est placé sous le signe de la neige et du grand froid partout où l’on se trouve. Commune à toutes les régions boisées, la “ruska” désigne ce moment de l’automne où les arbres flambent avant de se fondre, dépouillés, dans l’hiver.

C’est en Laponie que le climat se montre le plus extrême, avec une accentuation très nette au-delà du cercle polaire. La région demeure glaciale et englacée ( !) d’octobre à mai (jusqu’à – 35°C sans surprise !). Époque propice aux excursions en traineau, ski de randonnée… Le crépuscule polaire ou “kaamos” enveloppe la Laponie de décembre à mi-janvier, le soleil de minuit (appelé aussi jour polaire) la baigne d’une douce et permanente lumière de mai à juillet. Mais là encore, l’intensité et la durée du phénomène à l’instar des aurores boréales va dépendre étroitement de la latitude.

Au printemps

Combiner Helsinki avec Stockholm ou avec les capitales baltes, poursuivre en train vers Saint-Pétersbourg ou Moscou, célébrer le printemps avec les Finlandais le 30 avril lors du Vappu, assister à la débâcle des eaux dans l’Est du pays, découvrir les lacs et forêts de Carélie.

En été

Observer les ours bruns dans la région de Kajaani, manger des baies pendant les randos dans les parcs nationaux, se baigner dans les lacs, vivre le soleil de minuit, célébrer la Saint-Jean, visiter le musée Siida à Inari, faire des sauts de puces sur les îles d’Årland.

À l'automne

Cueillir des champignons en Laponie, visiter l’église de Kerimäki, la plus grande église en bois du pays, contempler les couleurs flamboyantes du pays (ruska), assister au départ des migrateurs dans le parc national d’Uhro Kekkonnen.

En hiver

Découvrir Helsinki, visiter le musée d’art contemporain de Kiasma à Helsinki, faire du ski de fond ou de descente en Laponie, du traîneau à chiens ou à renne, de la rando à raquette, se balader en brise-glace à Kémi, admirer les sculptures de glace de Lainio, visiter le musée Arktikum de Rovaniemi, passer Noël ou Nouvel An chez les Lapons avec d’innombrables activités Grand Nord à la clef !

QUELQUES DATES FESTIVES

1er janvier : Jour de l’an.

14 février : fête de l'Amitié (version finlandaise de la Saint Valentin). 

Le 1er mai : Vappu. Ce populaire carnaval de bacheliers débute le 31 avril pour s’achever le lendemain. Fête débridée, elle inclut néanmoins un rite bien ancré à Helsinki : les étudiants d’une école donnée nettoient la statue d’Havis Amanda, qui symbolise la ville, avant de la coiffer de la casquette blanche, symbole de la réussite à l’examen. Mais les ouvriers aussi font la fête ! Dans toutes les maisons, on prépare les beignets traditionnels (munkki ou tippaleipä) et on boit l’hydromel (sima)

Entre le 20 et le 26 juin : Juhannuspäivä. La fête de la Saint-Jean se déroule durant la nuit la plus claire de l’année, surtout dans le Nord. Elle célèbre la nature et sa prodigalité. Séjour dans un chalet ou fête citadine, elle se prolonge de toute façon jusqu’au lendemain matin. Il faut dire que la nuit est particulièrement courte (2 h à Helsinki tandis qu’à Rovaniemi le soleil ne daigne pas se coucher !).

Du 1er au 23 décembre : Pikku Joulu. Littéralement le "Petit Noël", cette fête a pour vocation de rapprocher les communautés et les différentes classes sociales. On se congratule autour de douceurs et de vins chauds ou glögi, en faisant fi un temps des barrières sociales et religieuses

6 décembre : anniversaire de l'Indépendance (1917). Processions avec des torches dans le centre d’Helsinki, des bougies sont allumées aux fenêtres.

Les 24-25 décembre : Noël, avec sauna, repas et distribution de cadeaux. On déguste le joulukinkku (jambon rôti à la moutarde) avec des gratins de rutabaga, de carottes ou de pommes de terre sucrées. On mange également des poissons, le lipeäkala (de la merluche macérée à l’eau de soude), le saumon salé ou le lavaret.  En friandises, figurent les joulutortu (étoiles de Noël). Et on boit le schnaps de noël, ou jouluryyppy !

Le 26 décembre : le Tapaninpäivä. C’est aussi un jour férié, célébré en l’honneur de Saint Etienne, le premier martyr de la chrétienté, qui fut lapidé. Traditionnellement, on va faire du ski, du patinage, de la luge, de nombreux centres équestres proposent des promenades en traîneau. On rend visite aux amis, on va manger au restaurant ou on va danser (tapanintanssit).

LES FESTIVALS

Entre juin et septembre, les festivals ne se comptent plus mais des événements ont lieu toute l’année. Pour le calendrier voir : www.festivals.fi (en français). Les plus réputés sont :

En février : Finlandia Hiihto à Lahti : course de ski de fond rassemblant plusieurs milliers de concurrents.

Musica Nova à Helsinki : festival de musique contemporaine

En avril : April Jazz à Espoo

En juin : Festival des arts plastiques de Mänttä

Tuska festival : musique métal au programme pour le plus grand festival du genre des pays scandinaves

Festival de tango de Seinäjoki

Festival d’opéra de Savonlinna

En août : Championnat du monde d’Air guitar d’Oulou

Festival d’Helsinki : musique et spectacle vivant

Flow festival d’Helsinki : musique indie, pop-rock

Viapori festival sur l’île de Suomenlinna : jazz

En septembre et octobre :  Festival Sibelius

Biennale internationale de piano (années impaires) à Espoo

Marché des harengs de la baltique

En décembre : Fête de la lumière (fête d’origine suédoise)

ET UN CHAMPIONNAT DU MONDE : le porter de femme, qui est un sport finlandais se pratiquant en équipes de deux personnes, un homme et une femme, le premier devant porter la seconde le plus rapidement possible à travers un parcours d’obstacles de 253,50 mètres de long. Très drôle !

Retour haut