Où partir en Finlande ?

Une capitale très paisible

À l’image du drapeau bleu et blanc finlandais, Helsinki ressemble à un petit bijou de sobriété en équilibre entre les eaux bleutées de la mer Baltique et des ciels de cotonneux nuages blancs. Cette sensation de se tenir pile entre ciel et terre se ressent souvent en Finlande mais il est étonnant de l’éprouver au cœur d’une capitale, sur les quais des multiples îlots qui forment la ville ou sur la place de la grande cathédrale. Paisible et peu peuplée par rapport à beaucoup d’autres grandes villes, Helsinki fait la part belle aux espaces verts, aux musées et aux bibliothèques. Non loin, Porvoo est une charmante petite ville emplie de maisonnettes en bois coloré, témoignage intéressant du passé.

Entre lacs et forêts de bouleaux

La Laponie finlandaise fait partie de l’imaginaire européen avec ses grandes étendues glacées, ses troupeaux de rennes et… la maison du Père Noël. Au-delà de ces clichés sympathiques, la Laponie reste une région saisissante, riche en contrastes, berceau d’une nature extrêmement protégée où vit le dernier peuple premier d’Europe : les Sames. Les racines de la culture finlandaise se situent quant à elles à l’est et dans la région des Lacs, aux confins de l’ancienne Carélie, là où naquirent les formidables légendes du Kalevala, l’épopée nationale. Lacs et forêts s’y succèdent et nombre de Finlandais aiment à venir y pêcher. Vers l’ouest du pays, Turku et de Tampere se disputent la place de deuxième ville du pays, chacune ayant son charme : Turku la maritime et son extraordinaire archipel et Tampere la terrienne industrieuse nichée entre deux immenses lacs. Sur le littoral, l’archipel de Turku s’étire langoureusement, véritable petite réserve naturelle. En remontant le long de la côte, Rauma présente un charmant quartier ancien dans une ambiance très particulière.

Retour haut