7 conseils pour se fondre dans le décor

03/05/2014

1
TESTEZ L’ART DE VIE A LA FINLANDAISE

Les Finlandais ont une manière de vivre et de percevoir la vie totalement différente de ce qui existe dans la plupart des pays occidentaux : le stress est quasi inexistant, la tolérance envers autrui est une évidence, le matérialisme pratiquement inconnu et la fraternité érigée en valeur nationale. Ceci se traduit dans la langue finnoise… à moins que ce ne soit la langue qui ait influencé le caractère de la population ? Car le finnois, par exemple, ne possède pas de verbe "avoir", ce qui supprime toute notion de possession personnelle dans les conversations. Il n’y a pas non plus de comparatif d’infériorité, ce qui rend impossible le fait de dévaloriser quiconque en disant qu’il est "moins" que quelqu’un d’autre. Sans compter l’absence de futur, poussant inconsciemment les habitants de ce pays à se concentrer sur le présent plutôt qu’à anticiper et redouter l’avenir… mal bien connu en Europe Occidentale.

2
SAUNA FOREVER !  

Le sauna est une véritable institution, que les émigrés finlandais de l’histoire ont emportée dans leur nouvelle patrie, jusqu’au Brésil par exemple où le fagot d’eucalyptus a remplacé les branchettes de bouleau. En Finlande, c’est un lieu où l’on se nettoie, où l’on se purifie, mais souvent aussi un endroit où l’on traite le plus sérieusement du monde les affaires politiques, industrielles ou commerciales ! Jadis, les femmes y accouchaient. Il existe des saunas partout, privés et publics, ne vous en privez pas et n’hésitez pas à vous rouler dans la neige en hiver après avoir bien transpiré, ça fouette le sang et ça fait une peau toute neuve.

3
RESPECTEZ LE SAVOIR-VIVRE FINLANDAIS

Les Finlandais ont un principe : pratiquer le sisu, une attitude sociale qui consiste à être à la fois courageux, discret, fataliste mais combattif. On essaie d’en faire autant ! Et ils ont pour religion de respecter scrupuleusement le confort et l’intimité de leur prochain. Ainsi, en plein air, en cours de randonnées, respectez les terres privées sur lesquelles ne pouvez pas faire de feu. Si vous passez sur un chemin à proximité d’un mökki, le silence est de mise et les chiens doivent être tenus en laisse. Le mökki est une maison de campagne rustique, qui fait partie intégrante de la culture finlandaise. Elle est en bois, située au cœur de la nature, dans la forêt, parfois à proximité d’une station de ski ou sur une île, le plus souvent au bord d’un lac ou de la mer, toujours dans un panorama splendide.

4
AYEZ LA GLÖGI ATTITUDE !

Le glögi (prononcer: gleu-gui) est la boisson typique de Noël, le "vin chaud" finlandais. Parfait pour se réchauffer pendant les longues soirées d'hiver ! En réalité, il s’agit de jus de fruits aux épices (souvent agrémenté d'un peu d'alcool), servi brûlant avec raisins secs et amandes. Il existe deux versions une "rouge" et une "blanche". On peut les trouver toutes faites dans les supermarchés, mais c’est plus sympa de les faire soi-même. On prépare d’abord un "jus d'épices" en faisant bouillir 1/2h à 1h, 4 dl  heure d'eau avec 1 bâton de cannelle, 5 clous de girofle, 1 c. à café  de cardamome en poudre, un peu de gingembre. On laisse réduire de moitié, en remuant régulièrement. On filtre le liquide devenu brun. Par ailleurs, on fait bouillir 3dl de jus de cassis assez fort + 3dl de jus de pomme pour le Glögi rouge (6 à 8 dl de jus de pomme frais ou de jus en boîte pour le Glögi blanc) et on y verse le bouillon d'épices. Là, on peut ajouter 1 ou 2 dl d'alcool,  Madère ou Malaga pour le blanc, vodka ou rhum pour le rouge. On sert en déposant 2 c à soupe d'amandes effilées et  2 c. à s. de raisins secs dans chaque tasse, avant de verser le mélange brûlant.

5
EN HIVER, ADOPTEZ LA TECHNIQUE DE L’OIGNON

En hiver, en Laponie finlandaise, il fait bien entendu très froid : - 30°C, - 40 parfois, et la température peut encore être de - 20°C en mars !  Mais ça, vous le saviez... Donc, comment résister à ce froid polaire ? En adoptant la technique de l'oignon, que tout Finlandais maîtrise à la perfection. Cumulez les couches de vêtements,  jusqu'à 4 sans hésiter : une très proche du corps en laine fine, en laine & soie ou en coton ;  un t-shirt à manches longues par-dessus ; ensuite une veste polaire ; et pour finir un bon anorak, qui fera également office de coupe-vent. L'air circulant entre chaque couche vous protégera autant du froid que les vêtements eux-mêmes. Et surtout, surtout, renoncez au jean, c’est froid et ça reste froid !

6
ROULEZ BIEN CHAUFFÉ ET MÉFIEZ-VOUS DES AMENDES…SALÉES !

Les voitures de location réservent quelques petites subtilités de conception : on peut actionner un système de chauffage pour l’assise des sièges, un autre pour le volant. A l’arrêt, on peut mettre en marche un système de chauffe-moteur par un câble (le plus souvent rangé dans la portière passager ou dans la boîte à gants) qu’on branche aux prises disponibles sur les parkings ! Attention, on ne rigole pas en Finlande avec le code de la route ! Les amendes pour excès de vitesse sont calculées au prorata des revenus de chacun. En 2002, Jussi Salonoja, millionnaire héritier d'un empire industriel, a été contrôlé à 80 km/h dans une zone limitée à 40. Il a du s’acquitter d’une amende de 169 728 € !

7
RÉUSSISSEZ À PHOTOGRAPHIER UNE AURORE BORÉALE !

1er secret : bien se couvrir, y compris les pieds et les mains (équipez-vous de sous-gants pour manipuler l’appareil photo et de gants de ski pour attendre). 2e secret : savoir être patient et réactif. 3e secret : avoir un matériel adéquat. Un appareil photo avec mode manuel (reflex récent qui tient bien en haute sensibilité), un objectif grand angle lumineux, un trépied stable (les tours organisés en prêtent en général), une télécommande filaire, un jeu de batterie.  4e secret, soigner ses réglages. Pour la mise au point, mettez en hyperfocale ou passez en mode liveview. Ouvrez à f/2.8 jusqu’à f/4.0. Prévoyez un temps de 4-8s pour les grosses aurores mouvantes et de 15-20s pour les petites, peu intenses ! Dernier secret de la réussite, organiser son cadrage et sa composition : pensez à inclure un premier plan ou au moins une partie de paysage pour donner un sens et une échelle à votre image. A vous de faire la photo du siècle.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.