Nos petits secrets dans le Sud-Ouest

19/01/2015

LA TRIBU DES BODIS

Les Bodis sont plus adeptes du “body fat” que du body painting ! Selon la tradition, en effet, l’homme le plus imposant, nourri exclusivement de sang et de lait de bovin, gagne le respect de toute la tribu ! Venue du Soudan, l’ethnie Bodi a été au cours de son histoire, déplacée plusieurs fois par les dirigeants éthiopiens. Elle conserve farouchement quelques traits de sa culture comme cette cérémonie d’intronisation de l’homme le plus rond. Les chants qui l’accompagnent célèbrent la joie, l’amour et la vigueur masculine.

LE PARC NATIONAL DE BALÉ

Situé en altitude (entre 2500 et 4377 m), le parc national de Balé surplombe la vallée du Rift. Ses écosystèmes très variés (steppes, forêts, marécages, zone afro-alpine) promettent aux randonneurs des instants de grâce : mont Tulu Dimtu, le 2e sommet du pays ; forêt de Harenna aux arbres géants ; genévrier et lobelia. Le parc est aussi le sanctuaire d’espèces rares endémiques comme le nyala des montagnes ou le rat-taupe. Les derniers lions et léopards d’Éthiopie s’y sont réfugiés mais ils sont difficilement observables.

LE PARC DE YABELO

Le sanctuaire de Yabelo est situé sur les terres des Boranas. Créé pour assurer la protection du bubale de Swayne, il accueille aujourd’hui une faune prospère d’herbivores (zèbres de Burchell, koudous, dik-dik)…Éleveurs de zébus, les Boranas ont de tout temps capté la moindre ressource en eau, creusant inlassablement des puits à des profondeurs vertigineuses.  Autre spécificité du Yabelo, les couleurs des dépôts alcalins qui transforment les lacs de cratère de la vallée du Rift en vrais bijoux. Collectés depuis des temps immémoriaux par les Boranas au prix d’un travail de Titan, les sels servent à la consommation du bétail et des hommes.

LE MARCHE D'ALDUBA

Au nord du lac Turkana, les hauts plateaux et les rives de la rivière Omo constituent un site privilégié pour l’élevage. De nombreuses ethnies en ont fait leur principale activité. Les marchés de bétail sont donc nombreux dans la région, l’un des plus pittoresques étant le marché d’Alduba où se retrouvent les éleveurs de l’ethnie Banna. Ce grand rendez-vous hebdomadaire rassemble denrées alimentaires, vente de bétail, habillement et accessoires, artisanat… Une visite s’impose ainsi que la dégustation en compagnie des marchands et chalands de la tela, une bière de céréales servie dans des calebasses.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.