Lalibela

29/01/2015

Autre site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, autre lieu sacré pour les Éthiopiens. Lalibela, ville sainte au cœur d’une région montagneuse constitue l’un des témoignages les plus émouvants de l’histoire spirituelle du pays. Son aura vient des circonstances de sa fondation.

Lorsque le roi Gebra Mastral Lalibela au XIIe s. élève cette “nouvelle Jérusalem”, l’Éthiopie est isolée du monde chrétien par les invasions musulmanes. Au centre de la ville coule le “Jourdain”, sur une rive s’étend la “Jérusalem céleste”, sur l’autre la “Jérusalem terrestre”. 11 églises monolithiques sont édifiées en un temps record, les anges venant, dit la légende, seconder les hommes.

Leur œuvre est en effet considérable : creuser la roche en profondeur, de tranchées en tranchées puis transformer ces blocs ainsi formés, en sanctuaires aux arches sculptées, portes, fenêtres et façades ouvragées…

Toutes possèdent un caractère singulier : Biete Medhani Alem (la maison du Sauveur du monde) est considérée comme la plus grande église monolithique du monde ; Biete Ghiorgis (la maison de saint Georges) s’organise selon un plan cruciforme d’une grande pureté.

Toutes les églises sont reliées entre elles par des tunnels ou des fossés de drainage. La terre est nue, sans polissage, parfois sculptée sommairement ; dans les nefs quelques ornements et de belles fresques évoquent des passages de la Bible.

Le décorum liturgique aux couleurs chatoyantes, les icônes juchées sur des chevalets tranchent sur la rusticité des lieux. Contraste renforcé par la présence de maisons de villages circulaires, couvertes d’un toit végétal.

Le plus Comptoir des Voyages

Visiter la plus ancienne église de la ville, perchée à 3 200 mètres d’altitude, en se baladant à dos d’âne en compagnie d’un guide et d’un muletier. 

Nous on adore

Se balader dans les rues de Lalibela, à la rencontre des habitants.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.