Bahar Dar et le lac Tana

28/01/2015

Les eaux du lac Tana, le plus grand lac d’Éthiopie, irriguent les terres de Bahar Dar. Et c’est de lui, que la capitale de la région-État d’Amhara tire l’essentiel de son intérêt. Camp de base pour les excursions sur le lac à la découverte des monastères iliens ou pour les randonnées dans les montagnes environnantes, Bahar Dar est aussi la porte d’entrée pour les chutes du Nil Bleu.

L’étendue lacustre située à 1800 m est une curiosité géologique née à l’intérieur d’une dépression de la croûte terrestre et non d’une fracture du plateau montagneux. Ceci explique sa faible profondeur et ses débordements soudains en saison des pluies. Ombrageux le lac Tana ? Sans doute, mais lieu aussi de recueillement, ses îles permanentes abritaient autrefois des monastères réfugiés là en raison des invasions musulmanes.

L’île de Tana Cherqos aurait servi de halte à la Vierge Marie alors qu’elle s’en revenait d’Égypte. Elle accueille la sépulture de saint Frumentius, premier évêque d’Éthiopie. Le monastère Saint-Estefanos sur l’île Dega accueille les dépouilles de plusieurs rois dont Fasilidas (XVIIe s.), fondateur de Gondar. Outre sa dimension spirituelle, le lac Tana fut un important centre d’échanges caravaniers dont on trouvera les traces sur la rive est du lac.

Le marché du samedi de Bahar Dar rappelle cet héritage marchand et la vocation piscicole du lac Tana. Les pêcheurs circulent à bord de tankwas, des pirogues fabriquées avec un papyrus géant endémique. Il sert également à la construction vernaculaire dont celle des églises rondes caractéristiques de la région.

Le plus Comptoir des Voyages

Une balade en bateau sur le lac Tana. 

Nous on adore

Les 32 îles du lac Tana, avec un monastère sur chaque d’entre elles, datant du XIIIe  au XVIe siècles. qui se visitent au fur et à mesure de la balade. 

Retour haut