L’Estonie en 23 dates

17/04/2017

Ve siècle av. J.-C.

Des tribus originaires des régions ouraliennes s’installe sur le territoire actuel de l’Estonie.

XIIIe siècle

Les chevaliers porte-glaives mènent les croisières baltes (1200-1227), conquièrent le pays et convertissent les populations à la religion chrétienne. Ils installent durablement leur domination sur les peuples autochtones.

1219

Fondation par les Danois de Taani linn (« ville des Danois »), la future Talline. En 1248, la cité s'affilie au réseau commercial de la Hanse.

XVIe siècle

Converti à la religion luthérienne, le pays résiste à ses puissants voisins que sont la Russie, la Suède et la Réplique des Deux-Nations composée de la Pologne et du grand-duché de Lituanie.

1721

Signé le 10 septembre, le traité de Nystad accorde l’Estonie à la Russie de Pierre le Grand.

XIXe siècle

Les germanophones et quelques Estoniens collectent les éléments épars et reniés de la culture locale. Les premiers ouvrages en langue estonienne voient le jour.

1816

Abolition du servage en Estlandie puis en Livonie (1819) par Alexandre Ier.

1914-1918

L’Estonie perd 100 000 soldats au front soit 20 % de sa population masculine. Les tensions sont importantes dans les villes dépeuplées et affamées. La Révolution russe de 1917 déclenche une brève autonomie, vite réprimée par les nations en conflit (Russie, Allemagne).

1920

Après d’âpres et sanglantes batailles, la Russie soviétique reconnaît l’indépendance de l’Estonie en signant le traité de Tartu.

années 1920

Des réformes libérales redistribuent les terres aux paysans, accordent des droits élargis aux minorités et le droit de vote aux femmes.

1940

L’URSS occupe l’Estonie. Le rattachement définitif de cette dernière à l’Union soviétique se fait le 6 août de la même année.

1941

L’Allemagne nazie « libère » le pays de l’emprise russe.

1944

L’Armée Rouge bombarde Tallin. Malgré la longue résistance des Frères de la forêt, l’Estonie redevient soviétique. Quelque 21 000 Estoniens seront envoyés dans les goulags.

1956

L’arrivée de Khrouchtchev au pouvoir permet au pays d’accéder à une certaine autonomie. Mais toute son économie est collectivisée et la population russifiée.

1985

Arrivée de Mikhaïl Gorbatchev à la tête de l’URSS. L’Estonie résiste sur un nouveau plan : celui de l’écologie en refusant l’implantation d’une nouvelle usine de phosphate et gagne.

1987-1989

Les manifestations se multiplient, les drapeaux estoniens sont brandis et les populations chantent pour réclamer leur indépendance. Le parti communiste estonien sans les soutenir, accompagne plutôt qu’il ne réprime cette « révolution chantante ».

1991

L’Estonie déclare son indépendance le 21 août reconnue par Boris Eltsine.

1991-2007

11 gouvernements se succèdent, mais le pays, surnommé le « tigre de la Baltique », progresse à grande vitesse.

2001

L’Estonie remporte le concours de l’Eurovision avec la chanson Everybody.

2003

Ahti Heinla, Priit Kasesalu et Jaan Tallinn développent un logiciel permettant de passer des appels téléphoniques ou vidéo via internet : Skype est né.

2004

L’Estonie rejoint l’Union européenne. L’euro devient monnaie nationale le 1er janvier 2011.

2008-2011

Après un spectaculaire rebond économique, la récession provoquée par la crise économique est particulièrement violente.

2014

L’Estonie institue l’« e-citoyenneté ». Ce statut de résident numérique est une première mondiale.

2016

Le Parlement élit Kersti Kaljulaid à la présidence de la République. Elle est la première femme élue à ce poste dans le pays

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.