À goûter, siroter…

21/04/2017

à boire…

Les softs : Les Estoniens sont friands de boissons lactées (kéfir, lait ribot) même si leur consommation à tendance à baisser. Préférez-leur les jus de fruits. Confectionnés à partir des baies récoltées dans la forêt (canneberge, groseilles, cassis…), ils sont particulièrement savoureux. Le goût insolite du soda Kali, commercialisé pour concurrencer les géants américains du secteur, ne laisse pas indifférent.

Les boissons chaudes : Le café est sur toutes les tables. À Tallinn, le chocolat chaud maison proposé chez Anneli Viik est si onctueux que la cuillère tient debout dans la tasse. Un plaisir aussi réconfortant que régressif.

Les boissons alcoolisées : Les qualités gustatives de la bière estonienne font l’unanimité. Parmi les marques les plus populaire, la Saku et la A. Le Coq. Cette dernière doit son nom à Albert Le Coq, un Belge qui racheta la brasserie estonienne au début du XXe siècle. La Vana Tallinn (Vieux Tallinn) qui titre à 45° mélange du rhum aromatisé à des épices et des huiles essentielles de citrus, de la cannelle ou de la vanille. Elle est peu consommée localement mais volontiers proposée par les Estoniens à leurs hôtes.

à manger…

Très proches de la nature, les Estoniens ont une cuisine qui suit au plus près des saisons. L’hiver est propice à une cuisine roborative faisant la part belle aux soupes épaisses et aux ragoûts. Aux beaux jours les produits du jardin et de la forêt sont dans toutes les assiettes.

Le pain : Il est sur toutes les tables estoniennes. Parmi les classiques de la boulangerie estonienne : le peenleib, le puuviljaleib, le seemneleib. Le plus populaire est un pain de seigle de forme rectangulaire appelé rukkileib.

Les viandes et poissons : Les viandes, et en particulier le porc, dominent dans la confection des plats. Toutefois, vous trouverez également de savoureux poissons marinés ou fumés, à l’instar des sprats de Tallinn, l’un des mets les plus fins de la cuisine estonienne.

Les accompagnements : La pomme de terre est un aliment de base, de même que le chou, le cornichon et les champignons.

Les spécialités : Le seapraad hapukapsaga (choucroute, pommes de terre et escalope). Plus insolite, le kama, un porridge de 4 céréales et petits pois au lait fermenté, est le plat culte des Estoniens.

Les desserts : Le mannapuder est un gâteau de semoule servi en saison avec des baies.1180

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.