Puerto Misahualli et l’Amazonie

06/12/2017

Il y a peu de visites à faire à Puerto Misahualli même, mis à part el árbol gigante ou arbre géant, mais c’est l’un des endroits où l’on rencontre le moins d’étrangers et où l’atmosphère est la plus authentique. Plusieurs jours sur place permettent donc d’avoir un autre rythme et de découvrir un arrière-pays qui ne vit pas que de tourisme. Les rues sont en terre et les habitations surélevées pour la plupart. C’est que le fleuve n’est pas loin, et la vie du village s’organise essentiellement en fonction de la nature. Les lieux sont sûrs, la vie est paisible et c’est ici que le visiteur peut au mieux s’imprégner du pays.

Longé par le fleuve et au bord de la forêt, le plus intéressant réside donc dans la découverte de ces joyaux naturels amazoniens. Un tour en bateau permet d’arpenter les bords à la vitesse et au temps désirés. Immanquablement, on aperçoit (et entend surtout) de nombreuses espèces vivant dans les arbres : singes et oiseaux divers. La promenade permet également de s’arrêter sur les quelques bancs de sable pour se baigner dans un environnement digne des romans d’aventure.

Si le temps ne permet pas s’enfoncer dans la forêt, la visite de l’Amazoonico est conseillée. À environ 1h30 de trajet, une fondation pour protéger les animaux a été créée et elle consiste à faire adopter des animaux en phase de récupération après un accident. Toutes sortes d’espèces animales sont présentés, depuis les caïmans jusqu’aux perroquets, c’est un véritable hôpital pour animal.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.