Otavalo et ses environs

06/12/2017

À Otavalo, les traditions artisanales scintillent à chaque coin de rue et sur chaque habitant. Le textile est en effet la spécialité de la région et son marché est des plus fournis. En revanche, les exposants le savent et ça n’est pas ici qu’on trouve les prix les plus bas ! La première chose à faire est donc de se rendre sur la Plaza de los Ponchos et d’arpenter les allées de vêtements en laine, de sac de cuir, de bijoux et tant autres. Le marché est ouvert tous les jours et on conseille de s’y rendre tôt le matin quand il n’y a encore que les habitants qui s’y promènent.

Il existe aussi le marché aux animaux à quelques minutes à pied de la ville. Ouvert le samedi matin, de très nombreuses espèces sont exposées à la vente dans un grand terrain vague et avant que les touristes n’affluent en masse, la scène est plutôt folklorique : de toutes parts accourent oies, cochons, vaches, chiens, poules et autres, dans une cacophonie étonnante mais sympathique.

Non loin d’Otavalo, plusieurs très belles randonnées peuvent se faire dans la journée : à environ 30 minutes de voiture au nord-ouest, se trouve le lac de Cuicocha. Situé au pied de la montagne Cotacachi, Cuicocha signifie "lagune des dieux" et c’est tout mérité : l’ascension se fait au milieu d’une végétation unique, qui dévoile de multiples espèces de fleurs et le paysage est à couper le souffle : un horizon de collines entourées de volcans à perte de vue. Le lac d’un bleu intense est enrichi de trois îlots où vivent reclus quelques animaux. Le tour complet se fait en 5 heures de randonnée environ, on peut également le traverser en bateau.

Au sud d’Otavalo, les lagunas de Mojanda sont un concentré de merveilles naturelles et permettent d’en voir beaucoup en même lieu : il s’agit de trois lacs en altitude qui offrent toutes sortes d’activités sportives et de vues magnifiques. L’eau est sublime et la roche dévoile quelques cascades comme les très belles chutes de Taxopamba, à 30 minutes à pied du village de Mojandito. Dans celui-ci on peut trouver des hôtels mais faire du camping est aussi possible, en revanche pour certaines ascensions, comme pour le Fuya Fuya, un guide est fortement recommandé.

Si vous disposez de trop peu de temps, plus près d’Otavalo, se trouve le lac San Pablo. Remarquable, il peut également se parcourir en kayak ou en bateau. À quelques pas de ce lac, le parc Condor permet d’assister à des démonstrations de vols de condors. Le spectacle est grandiose car ils sont en pleine liberté et on en apprend beaucoup sur leur conservation. La vue est également un spectacle puisqu’on distingue à la fois les volcans Imbabura et Cotacachi, les villes d’Otavalo et Cotacachi et le lac San Pablo.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.